Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > L'Appel au bois mordant

L'Appel au bois mordant

sommés de s'entre-tuer, les fantassins paraguayens et boliviens durent encore affronter une armée de chevaliers qu'un maléfice fit troncs et barda de crocs assassins. Nulle belle pour départager les perdants, mais l'hydre de l'Aisne planant sur les tranchées, et la soif. Seuls les sangliers n'y manquent pas d'air – i' mentent ?

photo en cours de chargement...

« « – Et avec ceci, ma chère amie, vous prendrez bien un nuage de lait dans votre timbale de céréales ? – Très volontiers, mon bon ! Mais ne trouvez-vous pas que le fond de l'air est moins frais qu'on aurait aimé le sentir ? ». »

lire la suite

Nombre de photos : 56

Date : 24/08/2008

Localisation : ChacoParaguay

Ce carnet fait partie du périple : Contes et déconvenues du Chaco (et d'ailleurs)

Comment y aller ?

Cet album se déroule au long de la Transchaco, ancien et nouveau tracé confondus. Reportez-vous aux indications que nous fournissons sur la fiche consacrée à la Transchaco.

Où dormir ?

Les offres d'hébergement ne sont pas légion dans ce recoin perdu du Chaco. Sans doute même se limitent-elles au refuge sis dans l'enceinte du Parc National Enciso : une très bonne option, spacieuse, pourvue de plusieurs chambres, équipées de douches, austères mais bien entretenues ; les communs sont agréables, avec à l'étage une sorte de living dont les baies donnent sur le magnifique samu'u de la cour. On peut y passer de bons moments, sans toutefois parler de confort. Pour réserver, voir ci-dessous.

Où et que manger ?

Aucune offre de restauration dans le secteur – emportez vos vivres ! Vous trouverez une cuisine dans le refuge du Parc National Enciso, équipée d'une gazinière et dotée de quelques ustensiles.

Contacts, horaires, informations diverses

Malgré de tenaces recherches, nous n'avons pas réussi à mettre la main sur un mail ou un numéro de téléphone permettant de contacter directement le Parc National Enciso. En ce qui nous concerne, nous avions eu recours aux bons offices de Hans Fast, de Loma Plata, qui avait tout organisé pour nous. Vous trouverez les coordonnées de Hans dans l'album suivant de ce périple. Il en va de même pour le Projet Tagua.

Ce que nous avons visité

Parcours

Transchaco : beaucoup moins fréquenté que ses confrères, ce “couloir bi-océanique” boréal, encore largement mal carrossable, vise à connecter le Paraguay à la Bolivie, et franchit pour cela un obstacle de taille, non en altitude mais en superficie : le vaste few-men's land du Chaco Seco. Une éprouvante traversée du désert.

Réserves

Enciso : cet échantillon de Chaco Seco, écosystème hostile couvrant la moitié occidentale du Paraguay, est quadrillé par les vestiges inextricables des tranchées de la terrible Guerre du Chaco – on y saisira le caractère infernal de ce conflit, dont l'arme de destruction massive fut la soif.

Médanos del Chaco : les endroits les plus reculés et inaccessibles ne sont pas toujours les plus escarpés ; en témoigne cette portion paraguayenne de Chaco Seco, un désert d'arbustes d'une platitude infinie, à peine troublé par ce curieux massif de dunes (médanos). N'oubliez ni casquette ni gourde !!

Géographie et thématiques culturelles

Écosystèmes

Chaco Seco : si l'épithète “impénétrable” lui colle à la peau, ce n'est pas tant en raison des rudes conditions climatiques (avec 45°C en été et peu d'eau, le terme approprié serait plutôt “invivable”) que de la densité des plantes xérophiles qui ont vite fait de coloniser toute ébauche de piste. Il faut être myrmécophage ou Mennonite pour y subsister !

Zoologie

Mygale (Tarántula) : il est des bestioles furtives que le photographe traque sans relâche mais toujours en vain : jaguar, puma et autre huemul tapis dans les profondeurs de la forêt. Il en est d'autres que l'on souhaiterait ne jamais croiser mais qui, comme un fait exprès, raffolent de notre divertissante compagnie... Portrait d'un importun velu.

Tatous : une bestiole archaïque, tant par son pedigree paleocène que par son aspect de chevalier médiéval, engoncée qu'elle est dans son armure aux plates frangées de poils (qui lui valent son surnom moins chevaleresque de “poilu”), et coiffée d'un heaume auquel ne manque guère qu'un panache pour avoir ce qui s'appelle “fière allure”.

Pecari (Tagua) : le poil tellement hirsute qu'on jurerait un porc-épic, cette sorte de sanglier qui fréquente les régions désertiques du chaco aime toutefois à se pomponner : collier en or blanc ou blanc à lèvres sont les colifichets optionnels de sa gracieuse parure, et l'on se prend alors à partager les sentiments de la Belle pour la Bête.

Botanique

Espèces diverses : faute de temps (ou de patience) pour photographier telle fleur ou tel arbre sous toutes ses coutures, plusieurs espèces –certaines parmi les plus emblématiques d'ailleurs –n'ont pu être gratifiées d'une fiche en bonne et due forme, hélas, et devrons se contenter d'une seule vignette dans ce pot-pourri de circonstance.

Quebracho Blanco : l'arbre-roi du chaco septentrional est courtisé par une foule de flagorneurs avides : charbonniers fournisseurs des asados dominicaux, menuisiers friands de son bois malléable et résistant, herboristes extrayant de son écorce alcaloïdes et substances aphrodisiaques. Encore faut-il venir à bout du redoutable “briseur de haches” !

Palo Borracho – Samu'u : son bide difforme bardé de pustules acérés et ses branchages crochus lui donnent un profil d'épouvantail conforme à son origine mythologique : le vagabond puni de son oisiveté fut transformé en un arbre dont la seule qualité est l'ornementation des boulevards – consolation, ou damnation ?

Cactacées diversesaperçu

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?