Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > Le chingolo qui veut se faire aussi gros que le zèbre

Le chingolo qui veut se faire aussi gros que le zèbre

avant d'accoucher d'une éventuelle morale, cette fable nous aura vu pourchasser un étrange lapin blanc, toréer de féroces hydres velues, franchir des ponts sapés, réchapper de torrents infernaux, dompter un tapis-volant, esquiver de cruels rapaces... Hercule prenait-il des photos, lui ?

photo en cours de chargement...

« Pedro galope comme un cabri dans le maquis, tête baissée. Dur de lui emboîter le pas. Qu'on suive ou pas, il s'en moque. C'est pas comme s'il était sensé nous servir de guide... Pedro ! Hé, Pedro ! Rien à faire : le vent étouffe nos appels. »

lire la suite

Nombre de photos : 34

Date : 14/11/2008

Localisation : CórdobaArgentine – région Pampa

Les photos que nous avons ratées

En ce qui concerne le “Camino de las Altas Cumbres”, que nous n'avons pu photographier (ni cette fois, ni les tant d'autres où nous l'avons emprunté...), on se reportera aux explications fournies à propos de son double : le Camino de los Puentes Colgantes.

Itinéraire bis

La même route qui conduit à La Posta mène ensuite au point de départ de la randonnée que nous avons effectuée (avec un guide pris à Córdoba) dans la Quebrada del Malambo – ce peut être une idée à combiner...
Dans la foulée, vous pourriez également décider de poursuivre le Camino de las Altas Cumbres jusqu'à son terme. Excellente idée ! Cela vous permettra d'apprécier les superbes points de vue lors de la descente sur le Valle de Traslasierra ; et une fois en bas, vous pourrez aller visiter l'inénarrable Musée Rocsen ou profiter des balnearios de Mina Clavero.

Comment y aller ?

Les différentes étapes de ce week-end sur la Pampa de Achala s'organisent toutes autour du Camino de las Altas Cumbres (RP 34), axe routier majeur des Sierras Grandes de Córdoba. Reportez-vous à cette fiche pour en repérer les différentes étapes.

Où dormir ?

Nous avons rayonné depuis la Posta del Qenti, un établissement très confortable, mais un rien lugubre. C'est le seul hébergement qu'offre la Pampa de Achala, et le cadre environnant vous confirme que vous êtes au milieu de nulle part. Est-ce pour cela que les prix pratiqués sont un peu excessifs ? Certes, les chambres sont irréprochables, mais les repas nous ont passablement déçus...

Contacts, horaires, informations diverses

En ce qui concerne les activités proposées par La Posta del Qenti, elles sont légion. Consultez leur site internet : laposta.qenti.com. Si le guide qui nous a emmenés randonner n'était pas très cordial, nous avons en revanche pu apprécier l'excellente organisation et le matériel correct déployés pour la descente du Camino de los Puentes Colgantes, en bas duquel on nous a remontés en pick-up et déposé à notre demande au Centre du Parc National Quebrada del Condorito. Impeccable.

Ce que nous avons visité

Cuestas

Los Puentes Colgantes : de curieuses ziggourats miniatures sont plantées là, au beau milieu des blocs de granite qui lacèrent le flanc des Altas Cumbres, et de vétustes tabliers aux planches disjointes grincent entre les chétifs pylônes – ce chapelet de ponts-suspendus fut jadis un prodige d'ingénierie. Un miracle qu'il soit encore debout.

Réserves

Condorito : dans ce vaste amphithéâtre de granite tendu de drapés moussus, les loges sont occupées par le gratin des oiseaux de ce monde, qui ne trouvent rien de mieux à faire que d'y couver leur progéniture ; et bientôt les petits condors joueront les filles de l'air entre cour et jardin, sous les piaillements des passereaux du parterre.

Pampa de Achala : sous ses dehors austères de plateau pelé battu par les vents et cuirassé d'affleurements granitiques, où les arbres ont les symptômes morbides de la lèpre, cette pampa d'altitude recèle une inestimable richesse : l'eau, qui sourd de mille sources et dévale de luxuriantes quebradas – pour le plus grand bonheur des industriels d'en-bas.

Vallées

Valle de Calamuchita : c'est sans doute la vallée la plus exotique des Sierras de Córdoba, du moins pour le touriste argentin qui s'ébaubira parmi les pins alpins d'importation, s'extasiera devant les balustrades bavaroises et se pâmera en dégustant choucroute, apfelstrudel et goulash. Bienvenue dans la Petite Allemagne.

Géographie et thématiques culturelles

Écosystèmes

Hautes Andes : à des altitudes comprises entre deux et sept mille mètres, la végétation se cantonne généralement à quelques coironales mouchetant de leurs jaunes léonins les sols minéraux ou volcaniques, quand la neige ne les recouvre pas. Peu de bestioles se risquent dans ces parages – elles se savent dans le collimateur des condors.

Zoologie

Lama : il est au guanaco ce que la vache est à l'aurochs : un descendant débonnaire, soigneusement domestiqué par l'homme, génétiquement traficoté, bon à porter les pires charges, à poser en compagnie de touristes surexcités pour cinq malheureux pesos dont il ne verra jamais la couleur, et à terminer en hachis dans une savoureuse empanada. Miam !

Botanique

Espèces diverses : faute de temps (ou de patience) pour photographier telle fleur ou tel arbre sous toutes ses coutures, plusieurs espèces –certaines parmi les plus emblématiques d'ailleurs –n'ont pu être gratifiées d'une fiche en bonne et due forme, hélas, et devrons se contenter d'une seule vignette dans ce pot-pourri de circonstance.

Héritages

Bandera albiceleste : entre le ciel immense et la mer, livides, la face rayonnante de l'astre solaire s'élève au-dessus d'un aveuglant désert de sel – hilare et échevelé, le Soleil de Mai paraît jouir de ce décor démesuré. Il pose fier et jovial, moins confiant en sa bonne étoile qu'indifférent à ses caprices. A-t-on jamais vu drapeau aussi empathique?

Ornithologie

Condor : icône libertaire glorifiée par divers chansonniers du Pérou et d'ailleurs, le Seigneur des Andes effectue ses rondes les plus australes dans la cordillère patagonique, et a établi une de ses nurseries de prédilection dans les Altas Cumbres de Córdoba. Toujours on l'aperçoit, jamais on l'apprivoise – un peu comme la liberté, tout compte fait.

Aguilucho (Buse tricolore) : de dos, on ne prêterait guère attention à ce rapace trapu, engoncé dans une lourde pelisse de plumes brunâtres ; mais pour peu qu'il s'envole (et il n'y manquera pas si vous l'approchez), alors vous vous délecterez à coup sûr des fines dentelles immaculées que cet exhibitionniste porte en guise de sous-vêtements...

Oiseaux divers : soit que les sujets aient été trop volatiles, soit que leur observation ait relevé d'une fortuité qui ne s'est jamais représentée, nombre de piafs de tout poil n'ont pu se faire tirer le portrait qu'en un unique exemplaire, perdant de fait l'occasion de mériter ici une fiche à part entière – nous les avons donc rassemblés dans ce pêle-mêle ornithologique.

Urubus (Jotes) : drôles d’hurluberlus que ces urubus ! Perchés impassiblement dans un quebracho chaqueño, qu'attendent ces éboueurs des routes, charognards pantouflards, pour fondre sur leur proie ? Nulle pitié ne les retient, qu'importe si l'agonie n'est pas finie – mais ce qui les préoccupe, c'est que le photographe s'en aille...

Massifs

Sierras Pampeanas Australes, Altas Cumbres : pour franchir cette deuxième haie du saut-d'obstacle cordobais, que peu de routes se risquent à courir, la meilleure option est aérienne : ce massif escarpé est le paradis des parapentistes et autres deltaplanistes (sans parler des escaladeurs), qui disputent le ciel aux majestueux condors.

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?