Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 543

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > Réminiscences cordobaises

Réminiscences cordobaises

les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, nous pouvons en témoigner : avoir vécu cinq ans à Córdoba, et attendu les derniers jours pour songer à en prendre une poignée de clichés... Ce maigre pot-pourri est bien dérisoire, mais l'hommage n'en est pas moins vibrant ! La Docta, ravalée de frais.

photo en cours de chargement...

« Neuf heures sonnent au clocher de la cathédrale, et le carillon limpide résonne dans le ciel indigo d'une splendide matinée automnale. Les trompettes de l'Apocalypse ne broncheront pas cette fois-ci. Quelques pigeons, troublés par ce succinct vacarme, s'en vont déféquer ailleurs. »

lire la suite

Nombre de photos : 26

Date : 15/04/2010

Localisation : CórdobaArgentine – région Pampa

Ce que nous avons visité

Temples

Manzana et Estancias jésuites de Córdoba : c'est l'épicentre de l'implantation jésuite dans le Río de la Plata ; ici, nul esprit missionnaire comme en territoire guarani, mais un véritable consortium d'estancias rurales assorti d'une manzana citadine, pôle universitaire majeur de la Colonie.

Église de la Compagnie de Jésus : avec son austère façade en pierres apparentes mal équarries, ce temple trapu aux proportions banales, édifié dans un recoin de la Manzana jésuite de Córdoba, ne paye pas vraiment de mine. Mais il cache bien son jeu – à l'intérieur, le ciel est de fleurs et d'or, et le retable invite moins à la dévotion qu'à la tentation...

Cathédrale de Córdoba : sa construction s'est étalée sur deux siècles, et son style bigarré s'en ressent, qui empile des tours aux volutes baroques et aux archanges médiévaux sur un porche résolument classique, tandis qu'un dôme indéfinissable trône pompeusement sur le tout. Un badigeon saumon homogénéise ce cadavre exquis architectural.

Villes

Córdoba : campée sur son patrimoine religieux et son aura universitaire, la capitale de l'Interior toise l'arrogante Buenos Aires avec le dédain que peuvent avoir les lettrés pour des boutiquiers. La Docta, comme on la surnomme, n'a pourtant pas l'envergure de sa rivale – mais elle dégage un qué sé io qui envoûte définitivement ceux qui la fréquentent.

Géographie et thématiques culturelles

Héritages

El Libertador San Martín : quand les autorités sont en panne d'imagination, il est le meilleur recours pour baptiser ponts, rues ou colonies – la toponymie locale est assurément le meilleur Tombeau de sa gloire, qui du reste doit beaucoup à son rapide exil : en somme, on lui sait gré d'avoir été traîner ses éperons ailleurs... Hommage au renegado magnifique.

Malouines : « ¡PROHIBIDO OLVIDARLAS! » – immanquablement proclamée à l'entrée et à la sortie de la moindre ville, sur les monuments aux Morts ou encore sur les pin's, cette devise rythme l'actualité politique et diplomatique depuis des décennies. Et les Malouins, dans tout ça ?

Cabildo : maillon essentiel dans l’imbroglio administratif des Indes espagnoles, expression des velléités locales, cette “municipalité” coloniale fut le ferment de la Revolución de Mayo qui initia l'Argentine à son Indépendance. De l'institution, dévorée par sa propre création, il ne reste aujourd'hui que de rares témoins architecturaux.

Desaparecidos : leur souvenir hante les mémoires, tel un linceul immense dont on ne saurait se dépêtrer. Nul ne sait où ils gisent, sinon dans la conscience de leurs bourreaux. Nulle tombe, pas même un charnier. Juste une macabre litanie de photos. Leur disparition est un gouffre générationnel qui n'en finit pas de miner la société argentine.

Parcours

Panamericana : de raccordements en prolongements, on ne sait plus très bien au final quel est le tracé officiel de cet axe composite qui irrigue toutes les Amériques – mais ce qui est sûr, c'est qu'après une grandiose traversée des Andes l'Argentine en constitue le laborieux épilogue, tandis que la Terre de Feu s'offre légitimement comme bouquet final.

Botanique

Arbres de Thaysaperçu

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?