Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > Sterne Harbor

Sterne Harbor

la côte atlantique bonaerense, malgré l’engouement dont elle fait l'objet, n'est certes pas aussi idyllique que les plages hawaïennes, surtout si l'on se trompe de saison... Un point commun cependant : les agressions caractérisées auxquelles s'y livrent des escadrilles de kamikazes emplumés. Surveillez leurs arrières !

photo en cours de chargement...

« Merci, ça fait plaisir ! En même temps, il faut effectivement être deux sacrés pelotudos pour venir sur la côte atlantique en plein automne. Sûr qu'on va pas être embêtés par la foule ! »

lire la suite

Nombre de photos : 16

Date : 20/03/2010

Localisation : Buenos AiresArgentine – région Pampa

Quelques précisions

On l'aura compris : nous n'avons pas profité du littoral atlantique de la Province de Buenos Aires à la bonne saison ; du moins, pas si notre objectif était de nous baigner – mais cela n'enlève rien au charme d'une plage déserte, battue par les vents, et les pinèdes de Cariló sont agréables toute l'année.
En revanche, à la haute saison, soit de décembre à février, quand bien même l'eau reste plutôt frisquette (les courants chauds du Brésil ne descendent pas en-deçà des côtes uruguayennes), les températures estivales incitent davantage à la baignade. C'est alors le moment des grands départs en vacances, ce qui n'est pas forcément synonyme de tranquillité...Si vous aimez le calme d'une plage intimiste, alors mieux vaut renoncer. Mais si vous adorez les bains de foule, alors pourquoi ne pas pousser carrément jusqu'à la fameuse Mar del Plata ?

Les photos que nous avons ratées

Située à une centaine de kilomètres au sud de Pinamar (et accessible directement depuis Buenos Aires par la Ruta 2, bondée et meurtrière en été), Mar del Plata jouit d'une réputation populaire indémodable. Pas de pinède, pas de dunes : les plages s'étendent au pied de la Costanera, ou front de mer, bâtie d'un bout à l'autre. Autant dire que le charme des lieux est limité, et c'est la raison pour laquelle nous n'avons jamais eu le cran d'affronter cette destination pourtant incontournable.

Comment y aller ?

Au départ de Buenos Aires, prendre la Ruta 2, axe majeur des départs en vacances vers Mar del Plata et les autres stations balnéaires du littoral atlantique. Au kilomètre 200, peu avant Dolores, quitter la Ruta 2, direction San Clemente del Tuyu. Plusieurs tronçons de routes provinciales asphaltées vous conduisent à cette dernière localité (à 110km de Dolores). A quelques kilomètres au nord de San Clemente se trouve Punta Rasa. Au sud, la RP11 longe le littoral et dessert un chapelet de stations balnéaires. Pinamar se trouve à 86km au sud de San Clemente, et Cariló 5km après Pinamar.

Où dormir ?

Nous avons dormi à La Hostería Cariló (dans la station balnéaire homonyme). Large choix de chambres et appartements, confortables –vous pouvez consulter leur site internet : www.hosteriacarilo.com.ar. Notre séjour ne nous a pas pour autant franchement emballés, ce genre d'établissement est assez standardisé. Ceci étant, Cariló, comme la plupart des villégiatures de la côte atlantique, abonde en hôtels de toute sorte, pour le meilleur et pour le pire. A la haute saison, veillez à réserver longtemps à l'avance !

Où et que manger ?

Côté gastronomie, là aussi l'offre est abondante et disparate. De la pizzeria bas de gamme à la cuisine fusion, du front de mer racoleur à la pinède feutrée, vous aurez tout loisir de trouver assiette et atmosphère à votre convenance. Gare aux authentiques attrape-touristes...

Ce que nous avons visité

H2O

Río de la Plata : le voyageur qui atterrit à Buenos Aires ou Montevideo peut bien se demander pourquoi cet estuaire brunâtre qu'il découvre par le hublot reçoit l'élogieux toponyme de “Fleuve de l'Argent” – nonobstant d'irréfutables considérations historiques, il faut avoir approché ses rives par mauvais temps, lorsque la houle frissonne de scintillants reflets métalliques.

Réserves

Punta Rasa : cette pointe, qui marque la limite sud-orientale de l'estuaire du Río de la Plata, est aussi rase que son nom l'indique. Rien d'ébouriffant, donc, si ce n'est le vent furibond qui y sévit sans relâche. Les plages sont sous la coupe de nuées de sternes. Mieux vaut troquer votre maillot de bain contre une bonne paire de jumelles.

Géographie et thématiques culturelles

Écosystèmes

Mer argentine : cette acception n'est pas sans éveiller de virulentes controverses, car les contours de la souveraineté maritime de l'Argentine prêtent à de nombreux litiges. Mais la faune est heureusement apatride, aussi orques, baleines, manchots, lions et éléphants de mer peuvent-ils s'y entre-tuer en toute tranquillité.

Ornithologie

Laridés (mouettes, sternes, goélands) : beuglards et agressifs, ces oiseaux n'aiment rien tant que s'attaquer aux œufs de leurs congénères des airs – mais que l'on s'approche de leur nid, à quelques dizaines de mètres de leur propre progéniture, et ces sbires en noir et blanc ont tôt fait de fondre sur l'intrus avec une terrifiante pugnacité. Ornithologues, gare à vous !

Huîtriers : ce limicole possède un bec long et épais qu'il manie avec une rare habileté pour ouvrir les huîtres et autres mollusques bivalves, en faisant levier. Cependant, le gourmet demeure attentif à ce qui l'entoure – ses petits yeux comme chaussés de lunettes bariolées repèrent-ils un danger ? Aussitôt il émet un cri perçant qui suspend les agapes.

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?