Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > Les seigneurs de l'anneau

Les seigneurs de l'anneau

dans une chaude ambiance de kermesse, attisée par les émanations lacrymogènes des parrillas et des chanteuses de chamamé, de farouches cavaliers se livrent une guerre sans merci pour conquérir le précieux maillon qui fera de l'un d'eux le champion des abattoirs. Les pulperías ne désemplissent pas.

photo en cours de chargement...

« Nous voici sur le tournage de “G(o)rill(e)” dans la brume”. Un fumet suave et délicat vous aguiche les narines dès l'aube, et on se laisserait volontiers tenter par une petite tira de asado pour patienter jusqu'au déjeuner. »

lire la suite

Nombre de photos : 22

Date : 19/09/2009

Localisation : Capital FederalArgentine – région Pampa

Quelques précisions

La Feria de Mataderos se tient une fois par semaine, le jour changeant selon la saison : chaque samedi en été (de janvier à mars), puis les dimanches et jours fériés en hiver (d'avril à décembre). Pour plus d'informations, consultez la page que le Gouvernement Municipal de Buenos Aires lui consacre : www.feriademataderos.com.ar.

Comment y aller ?

Pour vous rendre au barrio de Mataderos, suivez les instructions que nous donnons sur cette fiche.

Où et que manger ?

La Feria de Mataderos est l'endroit idéal pour engloutir choripanes (hotdog au chorizo), cortes de asado, empanadas, humitas et tamales, locro, fiambres (fromages et charcuterie), vins, etc., sans oublier une abondante gamme de dulces et golosinas. Plusieurs pulperías (restaurants populaires sans chichis) vous offriront l'embarras du choix pour un déjeuner en musique, les convives n'hésitant pas à se jeter dans une chacarera ou une zambita survoltées entre la poire et le dessert.

Ce que nous avons visité

Dévotions

Gauchito Gil : hep hep hep !! Vous venez de dépasser à toute vitesse une petite cahute rouge vif bâtie de bric et de broc sur le bas-côté, et vous n'avez pas daigné klaxonner respectueusement en l'honneur du Gauchito ? Malheureux !! Vous ne souhaitez donc pas mettre toutes les chances de votre côté pour arriver à bon port ??

Villes

Buenos Aires – Mataderos : que le tourisme international de masse vous écœure à La Boca, que le snobisme de Palermo vous débecte, ou que tout bonnement Buenos Aires commence à vous sortir par les yeux mais que vous ne puissiez en sortir, alors réfugiez-vous dans cette enclave provinciale le temps d'une kermesse dominicale.

Géographie et thématiques culturelles

Zoologie

Chevaux : on associe généralement le noble équidé aux steppes de la Mongolie ou aux llanos vénézuéliens, quand ça n'est pas trivialement aux Grandes Plaines et au Far West nord-américains. Mais l'Argentine, en fin de compte, n'est rien moins que tout cela à la fois – Gato et Mancha se chargèrent jadis de le prouver...

Gastronomie

El asado : objet de dissertations sans fin et d'applaudissements émus, de rituels familiaux et d'offices dominicaux, de palabres vaines et passionnées – les “grillades”, pâle traduction plurielle et profane, toutefois préférable au trivial barbecue, sont tout à la fois l'essence d'un mâle orgueil national et un passe-temps convivial. Éléments de compréhension.

Héritages

Gauchos : finie l'époque où les hordes de farouches cavaliers vêtus avec brio écumaient la contrée la lance au point, pourfendant les contempteurs du fédéralisme criollo. Pourtant, Martín Fierro et Gauchito Gil n'ont pas dit leur dernier mot ; à l'heure de l'altermondialisme, la cause des Centaures des Pampas fédère des passionnés nombreux et nostalgiques...

Fileteado : il semblerait que Buenos Aires soit sous l'emprise d'une vorace attaque de plantes carnivores, qui enroulent leurs tiges alambiquées autour des moindres objets, se contorsionnent pour mimer d'improbables messages, et finalement bourgeonnent en un feux d'artifice de pétales chamarrés. Affronterez-vous cette jungle psychédélique ?

Folklore : oubliez le tango, relégué aux faubourgs ouvriers du Río de la Plata – l'essence de l'identité argentine se manifeste avec fougue et solennité dans un répertoire foisonnant de genres musicaux populaires d'une grande force émotionnelle : zamba, chacarera, chamamé, etc. Enfilez vos bottes, empoignez votre guitare ou dépliez votre mouchoir, « y se va la primera ! »

Gastronomie

Dulces y golosinasaperçu

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?