Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > Un peu de miséricorde

Un peu de miséricorde

voici un sommet qui ne mérite guère son nom ! Ah il manque pas d'air, le Miséricordieux ! Et nous qui, justement, nous époumonons comme de pauvres phtisiques pour grimper à quatre mille mètres d'altitude... Les pénitents qui nous y ont précédés ont fini congelés – nous garderons le Malbec à portée de main...

photo en cours de chargement...

« Retournons à nos six moutons du Cordon de la Ramada, de gauche à droite : les siamoises Ramada Sur et Norte, épaulées par l'Alma Negra, puis la Mesa tronquée, le Polaco pointu et, en bout de chaîne : le Mercedario. »

lire la suite

Nombre de photos : 66

Date : 21/03/2008

Localisation : San JuanArgentine – région Cuyo

Ce carnet fait partie du périple : Le ciel, tentatives d'approche

Quelques précisions

Cet album s'insère en fait entre les vignettes 36 et 37 de l'album précédent de ce périple.

Ce que nous avons visité

Trek & Cie.

A la merci du Mercedario : huitième sommet le plus haut des Andes, cet ogre de roche et de glace ne se laisse conquérir que par les andinistes chevronnés – mais contempler son giron kaléidoscopique depuis l'ultime campement est déjà une source d'émerveillement, voire d'épouvante si l'on se risque jusqu'au Glacier des Italiens...

H2O

Glacier des Italiens : certes, sa modeste superficie n'a rien des cataractes de glace dont la calotte glaciaire patagonique recouvre les Andes australes – mais l'heureuse absence de lac à son pied permet d'approcher son front démesuré jusqu'à se mêler aux éléments de tête de la foule gigantesque de ses pénitents.

Vallées

Valle de Calingasta : dans cet écrin aux splendides camaïeux de rose resplendissent le collier étincelant du Balcon des Six, les perles immaculées de dodus observatoires astronomiques et le miroir cuivré d'un lac asséché. Séjour idyllique en prise directe avec l'air le plus pur du pays. Délectez-vous sans retenue des pommes locales, de réputation nationale !

Géographie et thématiques culturelles

Trek & Cie.

Cabalgatas (randonnées équestres) : qui dit “cheval” dit... Asie Centrale, sans doute, mais avouons que l'équidé eurasiatique s'est formidablement bien adapté aux Amériques, et en particulier aux grands espaces argentins, au point que la figure du gaucho a éclipsé celle du tchopendoz... Cavaliers amateurs ou émérites, chevauchez à l'envi !

H2O

Pénitents : une cohorte de capuchons pointus, à la blancheur souvent maculée de giclures brunâtres, s'avance en rangs serrés, pauvres hères flagellés par le vent, pitoyables pèlerins accablés par le réchauffement estival (ou global), qui se recueillent en glaciers ou névés craintifs autour de quelque pasteur volcanique, et larmoient des torrents d'eau glacée.

Écosystèmes

Hautes Andes : à des altitudes comprises entre deux et sept mille mètres, la végétation se cantonne généralement à quelques coironales mouchetant de leurs jaunes léonins les sols minéraux ou volcaniques, quand la neige ne les recouvre pas. Peu de bestioles se risquent dans ces parages – elles se savent dans le collimateur des condors.

Zoologie

Guanaco : avec sa gueule de métis, ce camélidé des plaines extra-andines est snobé par la caste des vigognes, retranchée dans ses palais de la Puna, et boude en retour la compagnie des lamas, mulâtres velus et disgracieux asservis par le non moins répugnant homo sapiens sapiens. Une seule consigne les réunit : l'Amérique aux créoles, dehors les chameaux !

Héritages

Mate : si le bon maniement de l'asador valide généralement le passage à l'âge adulte, alors l'acte de cebar un buen mate est indéniablement l'épreuve initiatique pour atteindre l'âge de raison, tant cette aliénante décoction symbolise une certaine sagesse argentine, indolente, fraternelle et sereine (sinon optimiste). A méditer con o sin palo.

Massifs

Andes centrales, Cordillère frontale : si l'on file la métaphore poliorcétique, cette cordillère dont les parois sont badigeonnées d'aplats sanglants et hérissées de tourelles rocailleuses (capuchonnées de névés éblouissants), précédée de la barbacane de la Précordillère, se présente comme l'ultime défense du redoutable donjon de l'Aconcagua.

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?