Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > Sauvez-vous, v'là Willy !

Sauvez-vous, v'là Willy !

on aurait tort de s'enticher des orques, dont un film sympathique dressa jadis un portrait jobard et pacifiste ; sur les plages de Patagonie, les dodus trompettistes savent très bien à quoi s'en tenir et ne relâchent que rarement leur attention. Que Willy déboule, et qui c'est qui va encore morfler ? Bibi, bien sûr.

photo en cours de chargement...

« La Péninsule Valdés. Un morceau de Patagonie réchappé de l'érosion gloutonne avec laquelle la Mer Argentine a dévoré la côte atlantique. Et qui dit Patagonie, dit steppes infinies et routes non moins dépourvues d'ennui. »

lire la suite

Nombre de photos : 53

Date : 02/11/2008

Localisation : ChubutArgentine – région Patagonie

Ce carnet fait partie du périple : Un Festival de Palmes

Quelques précisions

Nous avons concentré toutes nos informations et recommandations sur la fiche consacrée à la Péninsule Valdés : reportez-vous-y !

Ce que nous avons visité

Réserves

Punta Delgada : comparée aux autres “puntas” qui jalonnent le pourtour de la Péninsule Valdés, celle-ci est sans doute la moins courue, et pour cause : la colonie d'éléphants de mer qui s'y prélasse, en contrebas du belvédère touristique, n'est pas aisément observable.

Péninsule Valdés : ce plateau pelé et monotone peut rebuter, mais les criques, plages et golfes qui le circonscrivent hébergent une faune fascinante : lions et éléphants de mer, manchots, orques, baleines, guanacos, milliers d'oiseaux – l'Arche de Noé dut chavirer dans les parages...

Punta Norte : ce cap le plus septentrional de la Péninsule Valdés signale l'extrémité du Golfo San Matías ; sur ses plages de sable fin, la baignade est réservée aux éléphants de mer, qui viennent s'y échouer avec le flux, pour ne pas rester prisonnier des bancs d'algues qui émergent à marée basse.

Caleta Valdés : comme défigurant le nez régulier de la Péninsule Valdés, cette digue naturelle de graviers ménage une crique au pied de la falaise, jadis havre tranquille où charger la florissante production lainière, aujourd'hui réserve où abondent les manchots et chassent les orques.

Géographie et thématiques culturelles

Écosystèmes

Mer argentine : cette acception n'est pas sans éveiller de virulentes controverses, car les contours de la souveraineté maritime de l'Argentine prêtent à de nombreux litiges. Mais la faune est heureusement apatride, aussi orques, baleines, manchots, lions et éléphants de mer peuvent-ils s'y entre-tuer en toute tranquillité.

Steppe patagonique : de l'avis général, ses panoramas infinis sont d'une monotonie proverbiale, et un vent irascible soufflette méchamment les importuns qui s'y dévoient ; mais il suffit qu'un crépuscule pyromane allume ses champs de coirones et incendie les nuées orageuses qui moutonnent jusqu'à l'horizon pour que la magie de la Patagonie opère.

Zoologie

Orque : avec ses dehors de bouée gonflable, lisse et dodue, et cette bouille joviale qui séduisit des milliers de jeunes cinéphiles au début des années 90, qui croirait que son plus grand plaisir est de déchiqueter à belles dents d'inoffensifs (et non moins plébiscités par la jeunesse) Bibi Phoques ? La vie des bêtes est parfois moins rose qu'un dessin animé.

Tatous : une bestiole archaïque, tant par son pedigree paleocène que par son aspect de chevalier médiéval, engoncée qu'elle est dans son armure aux plates frangées de poils (qui lui valent son surnom moins chevaleresque de “poilu”), et coiffée d'un heaume auquel ne manque guère qu'un panache pour avoir ce qui s'appelle “fière allure”.

Phoques (éléphants de mer) : un épisode de “Babar à la plage” ne serait pas moins touchant que ces Scènes de la Vie d'un Phoque, dont les heures s'écoulent au rythme effréné d'une succession de siestes, petits sommes, repos, farniente en flux tendu – à peine interrompue par une partie de pêche ou l'attaque sanguinaire de quelques vilaines orques.

Guanaco : avec sa gueule de métis, ce camélidé des plaines extra-andines est snobé par la caste des vigognes, retranchée dans ses palais de la Puna, et boude en retour la compagnie des lamas, mulâtres velus et disgracieux asservis par le non moins répugnant homo sapiens sapiens. Une seule consigne les réunit : l'Amérique aux créoles, dehors les chameaux !

Ornithologie

Manchot de Magellan : « tenue de soirée exigée », croirait-on lire à l'entrée de ces colonies de manchots, tant il est vrai que leur smoking impeccablement repassé (par des heures de lustrage buccal), leur démarche empruntée et leur dédain affecté donnent le ton d'une soirée mondaine sur la Croisette. Et les paparazzis ne manquent pas !

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?