Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Carnets > Le fantôme de Tavarangüé

Le fantôme de Tavarangüé

par temps pluvieux, les réductions jésuites qui gisent dans la campagne paraguayenne ont un cachet sinistre qui se prêterait volontiers à un film d'épouvante. Prémunissez-vous d'Ilex paraguariensis – si vous croisiez quelque spectre malveillant, ce puissant sortilège l'amadouerait à coup sûr.

photo en cours de chargement...

« Cet endroit plein d'agrément est la frontière entre Brésil et Paraguay, matérialisée par l'hypocrite Pont de l'Amitié qui enjambe le Paraná. Nous quittons Foz do Iguaçu et gagnons la paraguayenne Ciudad del Este. »

lire la suite

Nombre de photos : 62

Date : 02/05/2008

Localisation : ParaneñaParaguay

Ce carnet fait partie du périple : La Quête du Maté

Quelques précisions

Le terme réduction désigne le regroupement d’une communauté indigène sous l’égide d’une congrégation religieuse (Jésuites ou Franciscains, essentiellement) : le but avoué est non seulement de catéchiser les indigènes, mais aussi et surtout de les sédentariser, de les “réduire” au modèle de vie occidental, afin de les intégrer à l’empire espagnol et de pouvoir leur assigner une place dans la stricte hiérarchie sociale de l’Espagne du Siècle d’Or. L’administration coloniale ne pouvait tolérer un mode de vie nomade incontrôlable, et souvent dangereux. Les peuples plus méridionaux du Chaco, eux, seront longtemps rétifs à toute forme de réduction.

Comment y aller ?

Passer au Paraguay depuis le Brésil ne présente pas de complications particulières –un passeport suffit. Attention toutefois : Ciudad del Este est une ville très mal famée. Une plaque tournante de tout un tas de commerces plus ou moins louches. Beaucoup de Brésiliens viennent y faire leurs courses (zone franche oblige) – beaucoup de Paraguayens les attendent au tournant. Un conseil : n'essayez pas d'aller acheter un portable à prix cassé, qui de toute façon tombera en panne dans quelques semaines – passez rapidement sans vous arrêter. Nous ne sommes pourtant pas d'un naturel catastrophiste, mais à Ciudad del Este nous nous sommes sentis aussi à l'aise qu'une brebis dans la fosse aux lions.
La suite du parcours s'effectue le long de la Ruta 6 qui relie Ciudad del Este à Encarnación. Dans les 70 derniers kilomètres, vous passerez à Bella Vista, d'où part la route qui mène à La Selecta. Ensuite, vous trouverez dans un mouchoir de poche Jesús de Tavarangüé puis Trinidad, aux alentours de Hohenau.
Encarnación n'est pas non plus en odeur de sainteté dans les guides touristiques ; on peut passer outre sans problème, et regagner l'Argentine par le Pont International San Roque. Attention : les douanes argentines sont très tatillonnes, ce qui implique parfois des contrôles très longs (nous sommes restés bloqués 2 heures sur le pont) et très minutieux (ils fouillent les bagages, auscultent le moteur, fouinent sous les sièges, etc.) ; un conseil : ne tentez pas de les flouer... Le portable à prix cassé qui cassera dans quelques semaines, que vous avez tout de même acheté à Ciudad del Este, et qui se révèle être une pauvre contrefaçon, n'en vaut pas la chandelle... Quant à la drogue, qui circule abondamment à cette frontière, inutile de rappeler les sanctions que vous pourriez encourir.

Où dormir ?

L'Hôtel Papillon, en bord de la route 6 qui relie Ciudad del Este à Encarnación, est un excellent établissement, sans doute un peu cher (tout est relatif au Paraguay –le Guarani ne vaut pas grand chose) mais il n'y a pas beaucoup de choix dans les parages de Bella Vista. Consultez leur site.

Contacts, horaires, informations diverses

Voici les coordonnées de La Selecta : Av. Marcial Samaniego Km 4 1/2, Bella Vista, Itapúa, Paraguay – Tel: (595) 0767 240 + 247 ou 339 ou 558.

Ce que nous avons visité

Temples

Missions jésuites de Trinidad & Jesús : pendant paraguayen des fondations jésuites des Misiones argentines, ces deux ensembles monumentaux témoignent du fructueux syncrétisme des cultures baroque et guaranie qu'ont su opérer les soldats de la Contre-Réforme.

Géographie et thématiques culturelles

H2O

Río Paraná : le cours puissant de ce mastodonte drague les rives polychromes du Litoral argentin : la pourpre des Missions, les ocres de Mésopotamie, nénuphars et feuillages du Delta, un soupçon de pollution, et toute cette peinturlure épaisse s'en va badigeonner un estuaire que, curieusement, on s'entête à croire argenté.

Héritages

Mate : si le bon maniement de l'asador valide généralement le passage à l'âge adulte, alors l'acte de cebar un buen mate est indéniablement l'épreuve initiatique pour atteindre l'âge de raison, tant cette aliénante décoction symbolise une certaine sagesse argentine, indolente, fraternelle et sereine (sinon optimiste). A méditer con o sin palo.

Industrie

Yerba mate : la consommation de yerba est répandue dans tout le bassin du Río de la Plata, depuis le torride Chaco jusqu'aux plages brésiliennes, et même en Patagonie, mais sa production et son industrialisation en revanche se cantonnent autour des antiques missions jésuites du Noreste. Enquête chez les Guaraníes...

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?