Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Massifs > Andes méridionales, Cordillère patagonique

Cette fiche thématique ne peut être ajoutée à votre itinéraire
Andes méridionales, Cordillère patagonique

où sont passés les coloris criards des altières Andes boréales ? Dans sa longue décrépitude australe, la cordillère a subi le démaquillage brutal des glaciations : à grands coups de rabot, de monstrueux glaciers ont limé les crêtes et labouré les massifs, ne laissant derrière eux que pleurs étincelants.

Découvrez nos 24 photos prises sur la période 2009-2016

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/24 – La silhouette abrupte du Lanín, point culminant des Andes patagonnes (Neuquén)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/24 – La pyramide presque parfaite et enneigée du Lanín, 3776m (Neuquén)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/24 – Vue sur le Lago Huechulafquen, depuis le sommet du Lanín (Neuquén)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/24 – Paysage volcanique du nord des Andes patagonnes, depuis le Lanín (Neuquén)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/24 – Piton basaltique du Cerro Pantojo et couche de cendres volcaniques au Paso Cardenal Samoré (Neuquén)
+19
fermer
photo 6/24 – Le Cerro Tronador, 3478m (Río Negro)
fermer
photo 7/24 – Une vallée glaciaire au pied du Paso de las Nubes (Río Negro)
fermer
photo 8/24 – Le Ventisquero Negro, dévalant du Tronador (Río Negro)
fermer
photo 9/24 – Le Lago Mascardi (Río Negro)
fermer
photo 10/24 – La vallée de El Bolsón, vue depuis le Bosque Tallado (Río Negro)
fermer
photo 11/24 – Le Lago Futalaufquen, Parc National Los Alerces (Chubut)
fermer
photo 12/24 – Le Lago Nahuel Huapi, à hauteur du Parc National Los Arrayanes (Neuquén)
fermer
photo 13/24 – Le Lago Traful, une étape de la Route des Lacs (Neuquén)
fermer
photo 14/24 – La cordillère bigarrée au-dessus de Los Antiguos (Santa Cruz)
fermer
photo 15/24 – La cordillère chevronnée, à proximité du Lago Pueyrredón (Santa Cruz)
fermer
photo 16/24 – Le profil de cathédrale du Monte San Lorenzo, 3706m (Santa Cruz)
fermer
photo 17/24 – Le Parc National Perito Moreno (Santa Cruz)
fermer
photo 18/24 – La Meseta Chica surplombant le Lago Viedma (Santa Cruz)
fermer
photo 19/24 – Le massif granitique du Chaltén (Santa Cruz)
fermer
photo 20/24 – Couleurs automnales de la forêt patagonne à El Chaltén (Santa Cruz)
fermer
photo 21/24 – Le Champ de Glace Sud et au fond le Cordón (chaîne) Mariano Moreno
fermer
photo 22/24 – A proximité du massif du Chaltén, le Glacier du Río Túnel Inférieur
fermer
photo 23/24 – Le Perito Moreno, un des nombreux glaciers du Champ de Glace Sud (Santa Cruz)
fermer
photo 24/24 – Contreforts rocheux à Río Turbio (Santa Cruz)

Localisation : Tierra del FuegoArgentine – région Patagonie Santa CruzArgentine – région Patagonie ChubutArgentine – région Patagonie Río NegroArgentine – région Patagonie NeuquénArgentine – région Patagonie

Altitude maximale (en mètres) : Monte San Valentín, Chili (4058m) – en Argentine : Volcan Lanín (3776m)

Quelques précisions

Orogenèse : la Cordillère patagonique est le prolongement austral de la Cordillère Principale, sans qu'il y ait une franche solution de continuité. La transition se situe quelque part au sud du Volcan Copahue (Province de Neuquén). La distinction entre ces deux tronçons de cordillère tient surtout à l'aspect morphologique résultant de l'érosion glaciaire : dans les Andes patagoniques, à des latitudes où le climat devient de plus en plus rigoureux, l'action des glaciers a été beaucoup plus importante (dans le temps et l'intensité) que dans la Cordillère Principale – une action toujours d'actualité, même si le Campo de Hielo Sur tend à se rétracter depuis quelques décennies en raison du réchauffement climatique.
Il en résulte que la Cordillère patagonique est beaucoup moins élevée que sa consœur boréale, et qu'elle fourmille de lacs parfois immenses (Lago Nahuel Huapi, Lago Buenos Aires, Lago Viedma, Lago Argentino), ainsi que d'imposants glaciers (Viedma, Perito Moreno, Upsala, etc.).
Extension : du nord au sud, quelques 1600km (du Volcan Copahue jusqu'au Détroit de Magellan) ; d'est en ouest, en incluant le versant chilien, entre 70 et 150km selon les endroits.
Principaux sommets : Volcan Lanín (3776m), Cerro Catedral (2388m), Cerro Tronador (3478m), Cerro Ventisquero (2298m), Cerro Dos Picos (2515m), Monte Zeballos (2743m), Monte San Lorenzo (3706m), Cerro Perito Moreno (3393m), Monte Agassiz (3180m), Monte Fitz Roy ou Chaltén (3405m).
Remarque : le Volcan Domuyo, avec ses 4702 mètres d'altitude, est couramment surnommé “le Toit de la Patagonie” ; c'est en effet le plus haut sommet de cette région administrative. Mais du point de vue orogénique (que l'on adopte ici), il relève de la Cordillère Principale, et non de la Cordillère patagonique. C'est donc le Volcan Lanín (3776m) qui est le point culminant de cette cordillère.

Comment y aller ?

Le meilleur moyen d'admirer de près les Andes patagonnes est d'en franchir les différents cols (pasos), dont deux seulement sont asphaltés : le Paso Cardenal Samoré (1314m), entre Villa La Angostura (Neuquén) et Osorno (Chili), et le Paso Pino Hachado (1864m), entre Zapala (Neuquén) et Temuco (Chili). Les autres pasos sont plus ou moins transitables selon les saisons (des chutes de neige peuvent les rendre impraticables pendant plusieurs mois). Le paso le plus austral est le Paso Roballos (647m), un peu au sud de Los Antiguos.
L'autre façon de profiter de cette cordillère est d'en visiter la multitude de parcs nationaux qui s'échelonnent parfois au coude-à-coude et même s'empilent les uns sur les autres : PN Lanín, PN Nahuel Huapi, PN Los Arrayanes, PN Los Alerces, PN Perito Moreno et l'immense PN Los Glaciares. Autant de paradis pour les randonneurs invétérés.
On pourra enfin s'aventurer à gravir quelques sommets – profitez-en, ils sont plus accessibles que dans les Andes Centrales ou Boréales ; curieusement, c'est même le point culminant qui est l'un des plus aisés à conquérir, le Volcan Lanín ; le panorama y est olympien !
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?