Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 542

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Réserves > Cap Bougainville

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Cap Bougainville

place ! Place ! Le bec débordant d'une abondante touffe de tussack qui lui obstrue partiellement la vue, un cormoran impérial manque de vous emplafonner avant d'aller atterrir en urgence au milieu de sa colonie. D'autres compères donnent la béquée aux mères et aux oisillons, tout en houspillant les gorfous en maraude...

Découvrez nos 19 photos prises sur la période 2016

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/19 – Paysage austère des pourtours septentrionaux de East Island
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/19 – Le Cap Bougainville
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/19 – Promontoires rocheux semblant surgir de l'océan tumultueux
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/19 – Au cœur de la colonie de cormorans impériaux
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/19Cormorans impériaux occupés à collecter des brindilles de tussack pour aménager leur nid
+14
fermer
photo 6/19 – Attention au décollage...
fermer
photo 7/19 – Gare au vent contraire ! Petit problème de visibilité...
fermer
photo 8/19 – ...qui n'empêche nullement un envol audacieux !
fermer
photo 9/19 – En approche. « Atterrissage demandé, je répète : atterrissage demandé... »
fermer
photo 10/19 – Et le transporteur de tussack se pose en urgence au beau milieu de la mêlée...
fermer
photo 11/19 – ...avant d'enfouir son butin sur le pourtour du nid, pour consolider le rembourrage
fermer
photo 12/19 – « Il est pas beau notre petit nid douillet ? »
fermer
photo 13/19 – Jeune cormoran impérial émergeant du nid
fermer
photo 14/19 – Deux becs de plus à nourrir
fermer
photo 15/19 – Mais c'est la mère qui est prioritaire !
fermer
photo 16/19 – Un gorfou doré incognito parmi les gorfous sauteurs
fermer
photo 17/19 – Colonie de lions de mer
fermer
photo 18/19 – Un mâle en son harem
fermer
photo 19/19 – Deux jeunes otaries
A proximité
British Overseas Territories
Stanley
British Overseas Territories
Volunteer Point

Localisation : Falklands (Malouines)British Overseas Territories

Statut : Réserve Faunistique

Écosystèmes concernés : Mer argentine

Quelques précisions

Le Cap Bougainville est une véritable carte postale des Malouines ; non pas qu'il soit galvaudé, bien au contraire (l'accès en est suffisamment compliqué pour dissuader les plus tièdes – voir ci-dessous) : c'est que son cadre de falaises abruptes, battues par les vents, surplombant un océan souvent turbulent, correspond à l'idée que l'on se fait généralement d'un “bout du monde”. Qui plus est, on y est généralement seul. Seul ? De notre espèce humaine, certes ; pour le reste, ce ne sont pas les locataires qui manquent : des centaines de cormorans impériaux y nichent en compagnie de gorfous sauteurs, sans parler des lions de mer qui fréquentent les criques environnantes et réussissent parfois à grimper jusque sur le plateau – prenez garde aux individus qui s'aventurent près de votre véhicule : ils sont vite agressifs !
Outre le panorama finistérien et la bagarre avec les pinnipèdes, le point fort du Cap Bougainville est très certainement le ballet auquel se livrent les cormorans impériaux. A l'époque de la nidification, ils font la navette entre un front de tussack et leur colonie, pour capitonner leur nid avec les brindilles arrachées au tussack. En vous positionnant stratégiquement et calmement à mi-chemin, vous verrez passer en rase-motte au-dessus de vos têtes les cormorans le bec chargé de leur précieux magot. Un spectacle fascinant !

Où dormir ?

Il n'y a aucun établissement pour se loger ou se restaurer dans les environs du Cap Bougainville. Et le chétif appentis qui avait été élevé sur place pour offrir un abri aux visiteurs a été balayé par une tempête en 2013...

Contacts, horaires, informations diverses

L'accès au Cap Bougainville est assez compliqué. Non seulement du fait de la distance depuis Stanley, mais aussi à cause de la nature du terrain environnant, qui est particulièrement spongieux sur les derniers kilomètres. Il faut donc un véhicule adapté. La meilleure (et unique ?) façon de vous y rendre est par conséquent de recourir aux services d'un autochtone ; notez d'ailleurs qu'il faut au préalable demander l'autorisation aux propriétaires du terrain pour y pénétrer, formalité qui n'est pas évidente lorsque lesdits proprios sont perdus on-ne-sait-où dans la vaste lande environnante... Bref : nous vous recommandons de contacter Derek Pettersson, l'administrateur passionné et passionnant de Volunteer Point (voir cette fiche) ; il se chargera des formalités, de la logistique et de la conversation.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?