Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Villes > Buenos Aires – Monserrat

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Buenos Aires – Monserrat

c'est le cœur de l'antique aldea, que deux siècles de parisianisme puis de modernisme ont rendu méconnaissable, balafré tout du long par la prétentieuse Avenida de Mayo – quant à la place du même nom, un cabildo rabougri, une cathédrale complexée et un palais barricadé n'en sont pas les pires ornements...

Découvrez nos 10 photos prises sur la période 2007-2009

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/10 – La Pyramide de Mai, au centre de la Plaza de Mayo
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/10 – La Legislatura, organe législatif de Capital Federal
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/10 – Le cabildo et quelques graffiti de circonstance
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/10 – La cathédrale, et au fond à gauche le Gouvernement de la Ville
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/10 – La Casa Rosada, siège de la Présidence de la Nation
+5
fermer
photo 6/10 – Le Palacio Barolo, sur l'Avenida de Mayo
fermer
photo 7/10 – Place du Congrès. Au fond, le Congrès, déjà dans le barrio Balvanera
fermer
photo 8/10 – Edificio Otto Wulf, caractéristique du style 1910 colossal
fermer
photo 9/10 – Edificio Libertador (Ministère de la Défense) dans le style français
fermer
photo 10/10 – Tombeau de Belgrano, église des Dominicains (incrustée de boulets datant des Invasions Anglaises)
A proximité
Argentine
Buenos Aires – San Telmo
Argentine
Costanera Sur

Localisation : Capital FederalArgentine – région Pampa

Habitants (source Wikipedia 2009) : 39.175 (Buenos Aires : 3.000.000)

Quelques précisions

L'église des Dominicains, située dans le quartier, porte les stigmates des Invasions Anglaises. Quelques mots à leur sujet.
Alors que les guerres napoléoniennes font rage en Europe, au début du XIXème siècle, la “Perfide Albion” profite de la confusion diplomatique pour tenter de mettre la main sur les colonies australes de l’empire espagnol, Madrid étant momentanément alliée à Paris.
Une première tentative, en 1806, se solde par l’occupation de Buenos Aires par les troupes britanniques, après qu’elles y sont entrées sans coup férir. Mais très vite les autochtones sont déçus par ce qu’ils avaient d’abord envisagé comme une opportunité commerciale de sortir du monopole espagnol. Aussi les troupes portègnes entreprennent-elles la “reconquête” de Buenos Aires, sous les ordres de Santiago de Liniers (futur Vice-Roi) – l’axe de cette reconquête n’est autre que l’actuelle rue Reconquista, épine dorsale du Microcentro.
Chassés de la ville, les Anglais récidivent l’année suivante, en 1807 – mais cette fois-ci ils ne parviennent pas à prendre pied dans la cité, tant la “défense” des habitants est héroïque – c’est en hommage aux combats acharnés qui s’y déroulèrent que l’ancienne rue Mayor, artère principale de San Telmo, prit plus tard le nom de Defensa. Ainsi s’achève la première grande empoignade anglo-argentine. La seconde sera la Guerre des Malouines

Infos pratiques

Retrouvez toutes nos infos pratiques sur la fiche de notre carnet “Obélisque et compagnie”.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?