Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 540

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Écosystèmes > Chaco Húmedo

Cette fiche thématique ne peut être ajoutée à votre itinéraire
Chaco Húmedo

cette marge plus humide du terrible Chaco est agrémentée de véritables oasis de vie (sinon de fraîcheur). Bosquets de quebrachos ou palmeraies de carandais ombragent une ribambelle de lagunes où s'abreuve quelque gracieux guazuncho, sous l'œil attendri de caïmans faméliques...

Découvrez nos 15 photos prises sur la période 2008-2016

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/15Parc National Chaco (Chaco)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/15 – Un guazuncho, petit cervidé chaqueño (Chaco)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/15 – Palmeraie inondée au Bañado La Estrella (Formosa)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/15 – Prodigieuse concentration d'oiseaux au Bañado La Estrella (Formosa)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/15 – Couple de jabirúes perchés sur leur nid, au Bañado La Estrella (Formosa)
+10
fermer
photo 6/15 – Couple de chajás au Bañado La Estrella (Formosa)
fermer
photo 7/15 – Parc Provincial Pampa del Indio (Chaco)
fermer
photo 8/15 – Zone de transition entre chacos seco et húmedo (Paraguay)
fermer
photo 9/15 – Harde de pécaris dans une portion de savane (Paraguay)
fermer
photo 10/15Flamants roses dans une lagune (Paraguay)
fermer
photo 11/15 – Pâturage parmi les échassiers, dans une zone marécageuse (Paraguay)
fermer
photo 12/15Tabuyayá ou Cigogne d'Amérique (Paraguay)
fermer
photo 13/15 – Carau ou “Courlan brun” (Paraguay)
fermer
photo 14/15Yakares, au zoo de Roque S. Peña (Chaco)
fermer
photo 15/15 – Un bosquet de palmas Carandais (Chaco)

Localisation : FormosaArgentine – région Chaco ChacoArgentine – région Chaco Santa FeArgentine – région Litoral ChacoParaguay ParaneñaParaguay

Réserve(s) naturelle(s) associée(s) : Bañado La EstrellaChacoPampa del IndioMar Chiquita (de Ansenuza)

Quelques précisions

Attention : on distinguera le “Chaco”, province septentrionale de la République Argentine, et le “chaco” (avec ou sans majuscule), écosystème couvrant une vaste région s'étendant de ladite province au sud jusqu'au Pantanal brésilien et au département bolivien de Santa Cruz au nord.
La portion “húmeda” (humide) du chaco est constituée par une bande de quelques 200 kilomètres de large s'étendant tout le long de la rive droite (occidentale) du Río Paraguay puis du Río Paraná.
De fait, le chaco húmedo ressortit à la catégorie de l'humedal, que l'on traduit en français par la locution “zone humide”, selon la terminologie édictée par la Convention de Ramsar, traité international signé en 1971 et visant à la conservation et à l'utilisation durable desdites zones humides, ainsi définies : « les zones humides sont des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d'eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l'eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d'eau marine dont la profondeur à marée basse n'excède pas six mètres ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année ».
Quelques mots également sur l’industrie du tanin. Avant la fièvre du soja, il y eut celle du tanin – l'histoire économique de l'Amérique Latine est essentiellement faite d'engouements brutaux et éphémères pour des business lucratifs à court terme et écolo-économiquement nuisibles à long terme : ainsi le caoutchouc, la canne à sucre, etc., demain le soja... Européens et Yankees ont évidemment eu une grande part de responsabilité dans ces entreprises. Le Chaco fut donc, au tournant des XIXème et XXème siècles, sous l’emprise d’une omnipotente société d’exploitation forestière, La Forestal, entreprise à capitaux étrangers mais propriété d’un richissime Argentin, Carlos Casado, qui se vantait volontiers de ce que ses domaines, répartis au Paraguay et en Argentine, couvraient une superficie supérieure à la Belgique. Comble de royale similitude, La Forestal frappait sa propre monnaie ! L’exploitation à outrance du quebracho, pour transformer son écorce en tanin, aurait sans doute conduit à sa disparition pure et simple, si la découverte de tanins chimiques n’était venue concurrencer La Forestal jusqu’à ce que fort heureusement banqueroute s’en suive.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?