Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 540

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Industrie > Chaku

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Chaku

la vigogne possède l'une des fourrures les plus fines, resplendissantes et chères du monde, mais elle est retorse à l'élevage, et son antique domestication en alpaga n'égale pas la préciosité du pelage de la bête sauvage. Pour tondre ce camélidé andin furtif et véloce, les peuples autochtones pratiquent la capture et la tonte à l'ancienne.

Découvrez nos 15 photos prises sur la période 2015

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/15 – Vigognes maraudant au bord de la Laguna Blanca
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/15 – Une fois acculées par des dizaines de rabatteurs, les vigognes sont canalisées vers des enclos de toile
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/15 – Groupes de vigognes en attente de passer à la tondeuse
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/15 – Une jeune vigogne, ou tekis, perdue dans la mêlée – observez les oreilles badgées
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/15 – A qui le tour ?
+10
fermer
photo 6/15 – Une vigogne capturée au prix d'une bonne bagarre
fermer
photo 7/15 – Un patient solidement immobilisé et encapuchonné
fermer
photo 8/15 – Sur le billard...
fermer
photo 9/15 – Et la tonte commence
fermer
photo 10/15 – Ciseaux à l'ancienne, plutôt que la tondeuse qui abîme la laine paraît-il
fermer
photo 11/15 – Des seaux et des seaux...
fermer
photo 12/15 – L'un tond, tandis que l'autre (au fond)...
fermer
photo 13/15 – ...recoud une bête blessée par un tondeur malhabile
fermer
photo 14/15 – Vigogne tondue de près, un peu estourbie...
fermer
photo 15/15 – Allez, oust !
A proximité
Argentine
Laguna Blanca (Réserve)
Argentine
Cuesta de Randolfo

Localisation : CatamarcaArgentine – région Noroeste

Quelques précisions

Le terme chaku signifie “chasse” en quechua ; il a notamment donné le mot chaco qui, avant de s'identifier à cet écosystème aride, désignait simplement un (très vaste) territoire de chasse. Sur la Puna, le terme se restreint tout particulièrement à la capture de la vigogne, et sa tonte consécutive. Pas question ici de tuer la bête ; il s'agit de rabattre les individus grâce à de longs filets, puis de les parquer momentanément dans un enclos. Ils sont tondus dans la foulée, l'opération n'excédant pas la journée. Les petites coupures occasionnées par la tonte aux ciseaux sont immédiatement désinfectées et recousues par des vétérinaires, puis les animaux sont badgés (pour ne pas être tondus de nouveau avant trois ans) et relâchés.
Quand bien même la population de vigogne n'est pas un objet de préoccupation, l'espèce étant très répandue sur la Puna, la gestion de cet animal sauvage en vue de son exploitation lainière doit être conduite avec beaucoup de soin et de prudence. Une exploitation trop intensive de cette ressource amènerait très certainement une migration des hardes vers d'autres parages, et la survie de la communauté (humaine) locale se verrait fortement affectée, pour ne pas dire compromise. C'est la raison pour laquelle la pratique du chaku est drastiquement contrôlée, réservées aux seuls puneños (autochtones de la Puna), en l'occurrence les habitants du hameau de Laguna Blanca, qui n'organisent généralement que trois chaku à l'année, durant le printemps (octobre-novembre). L'Université Nationale de Catamarca apporte un soutien scientifique et logistique à cette entreprise communautaire.
Le produit de la tonte est en grande partie revendu à des grossistes basés à San Fernando de Catamarca, la capitale provinciale. Les autochtones conservent toutefois quelques kilos de laine, laquelle est répartie entre les membres de la coopérative pour être filée, tissée et vendue aux rares touristes de passage à Laguna Blanca. Les prix sont moins extravagants qu'en ville, mais demeurent très élevés (3000 dollars pour une écharpe...).

Comment y aller ?

Le chaku auquel nous avons assisté se tient deux à trois fois l'an à Laguna Blanca, au printemps (octobre-novembre). Reportez-vous à cette fiche pour des informations pratiques (accès, logement, contact, dates de chaku).
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?