Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 542

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Villes > Chilecito

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Chilecito

le “Petit Chili” est une oasis au bord de la Dépression de Santa Elena, cuvette aride où l'on s'efforce de choyer vignes et oliviers, de quoi survivre à la faillite de l'âge d'or minier. Les ruines de ce passé industriel sont aujourd'hui classées et choyées : téléphérique, fonderie et musée témoignent de cette exaltante aventure humaine.

Découvrez nos 7 photos prises sur la période 2007-2010

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/7 – La ville, au pied de la colossale chaîne du Famatina
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/7 – Le Cristo del Portezuelo, en haut d'une volée de 200 marches commémorant le Bicentenaire argentin
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/7 – Le Cristo del Portezuelo, vu depuis le centre-ville
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/7 – Musée San Francisco, où la chaya (carnaval local) tient une bonne place
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/7 – Une fresque représentant le Cablecarril de la Mejicana
+2
fermer
photo 6/7 – Station n°1 du Cablecarril de la Mejicana
fermer
photo 7/7 – Haut-lieu de l'important patrimoine minier de la région, la fonderie de Santa Florentina
A proximité
Argentine
Cuesta de Miranda
Argentine
Cablecarril de La Mejicana

Localisation : La RiojaArgentine – région Cuyo

Habitants (source Wikipedia 2009) : 33000

Quelques précisions

Fondée en 1715 par un hidalgo espagnol, Villa Santa Rita connut son apogée au tout début du XXème siècle, lorsque le boom minier battait son plein. De nombreux travailleurs chiliens vinrent tenter leur chance dans les mines du Famatina (notamment celle de La Mejicana et son téléphérique), et laissèrent une empreinte durable dans la ville, qui bientôt fut rebaptisée Chilecito, le Petit Chili.
Les principales attractions tournent autour du passé industriel de la région. Emblématique, le Cablecarril (téléphérique) de La Mejicana relie Chilecito à la mine éponyme ; on peut voir en ville la station n°1, faisant anciennement office de gare ferroviaire, et la station n°2 n'est pas très loin ; la fonderie Santa Florentina est également intéressante à visiter, avec ses fours en ruine et ses imposantes scories de déchêts miniers ; voir plus de détails dans notre carnet de voyage.
Le musée San Francisco, sis dans un ancien moulin, offre d'intéressantes collections archéologiques, mais c'est surtout le passé minier qui y est le plus captivant. Le folklore local est aussi mis en valeur. Ouvert de 8h à 20h. Adresse : Jamin Ocampo, au 55.
Le Christ Rédempteur (dit “Cristo del Portezuelo” en raison du petit col où il se trouve) domine la ville et est un lieu de promenade très apprécié des Chileciteños à la nuit tombée. Ses 200 marches sont encadrées par d'imposants gradins aux motifs indigénistes, abondamment illuminés. Un petit funiculaire permet d'éviter l'escalier. Belle vue d'en haut, sur la ville et le Famatina.
A l'entrée de Chilecito au sud, à San Miguel plus précisément, le Museo Samay Huasi est un très bel endroit : maison ancienne, parc soigné, collections de minéraux, d'artéfacts archéologiques et de sculptures contemporaines.

Comment y aller ?

Chilecito se trouve sur la Ruta 40, une étape agréable entre Talampaya au sud et les Valles Calchaquíes au nord. C'est indiqué longtemps à l'avance...

Où dormir ?

La petite ville attire de plus en plus de touristes (locaux) en quête d'aventure dans le massif du Famatina, ou de farniente parmi vignes et oliveraies. Il y a plusieurs hébergements intéressants ; nous avions dormi en 2010 aux Valles del Sol, en ville : plusieurs cabañas sobres et commodes, autour d'une courette soignée.

Où et que manger ?

Pour dîner, les établissements de manquent pas. Des bandes de musiciens y assurent une animation amicale et authentique, où la chaya (style folklorique local lié au carnaval) n'est pas en reste ! Ne boudez pas ce plaisir simple... Tendez l'oreille, et dînez là où bombo y violín résonnent avec le plus de fougue.

Contacts, horaires, informations diverses

Pour des activités de trekking ou de sorties en 4x4 vers les Andes, nous recommandons l'agence locale “Salir del Crater”, aux bons soins de laquelle nous avons eu recours pour organiser notre Trek du Cablecarril. Consultez leur site internet : www.salirdelcrater.com.ar.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?