Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Cuestas > Camino a Caspalá

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Camino a Caspalá

c'est le genre de piste que l'on emprunte sans trop y réfléchir... Allons voir... Poussons un peu plus loin des fois que... On y est presque... Encore un lacet... Et finalement, de pasos en cuestas, après d'interminables corniches, on se laisse happer par la beauté terrifiante de la Cordillère Orientale. Mais jusqu'où...?

Découvrez nos 20 photos prises sur la période 2010

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/20 – La Quebrada de Humahuaca avec ses escarpements rougeoyants ; et la piste qui grimpe...
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/20 – Au premier col, panorama sur la Sierra del Hornocal, avec ses chevrons aux 14 couleurs (dit-on)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/20 – Descente extrêmement raide sur le Valle de Cianzo
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/20 – Le Valle de Cianzo, chaumes et adobe
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/20 – La montée depuis Cianzo vers l'Abra del Zenta ; un groupe de vigognes détale
+15
fermer
photo 6/20 – La côte de l'Abra del Zenta (4400m d'alt.)
fermer
photo 7/20 – Abra del Zenta (4400m d'alt.) et son petit monument commémoratif
fermer
photo 8/20 – L'autre versant de l'Abra del Zenta
fermer
photo 9/20 – L'interminable descente au cœur de la Cordillère Orientale
fermer
photo 10/20 – Un petit lac à moitié gelé
fermer
photo 11/20 – Au détour d'un lacet, le paysage s'ouvre brusquement ; mais on est encore loin du compte...
fermer
photo 12/20 – Toujours plus de lacets, qui au loin disparaissent dans la Gorge de Caspalá
fermer
photo 13/20 – Une petite déviation pour atteindre le village de Santa Ana ; Valle Colorado n'est pas encore relié
fermer
photo 14/20 – L'église de Santa Ana ; et un exemplaire de ses fameux ponchos bariolés
fermer
photo 15/20 – Retour sur la route principale, avec deux cuestas pour franchir un imposant canyon
fermer
photo 16/20 – En face, la Cuesta de la Jornada (24 lacets) ; de ce côté-ci, celle de l'Año (12 lacets)
fermer
photo 17/20 – La piste poursuit en corniche – on devine notre auto au détour du canyon, tout en haut, qui scintille
fermer
photo 18/20 – Au terme de la piste, en cul-de-sac, le village de Caspalá (3000m d'alt.)
fermer
photo 19/20 – L'école primaire de Caspalá
fermer
photo 20/20 – Scène de rue, figée dans le temps...
A proximité
Argentine
Quebrada de Humahuaca
Argentine
Caspalá

Localisation : JujuyArgentine – région Noroeste

Comment y aller ?

Au départ de la touristique Humahuaca, nombre de voyageurs empruntent les dix premiers kilomètres de cette route provinciale 73 pour monter jusqu'au col qui domine la Sierra del Hornocal (ou Horconal ; aucun toponyme ne fait clairement autorité), massif célèbre pour ses gigantesques strates multicolores (en comparaison desquelles la Montagne aux Sept Couleurs de Purmamarca fait bien pâle figure...). Peu cependant s'aventurent au-delà du col, et pourtant le parcours réserve des paysages somptueux et une route parmi les plus spectaculaires qui soit, au cœur de la Cordillère Orientale.
Elle dessert d'abord le Valle de Cianzo, délicieux vallon de chaumes et d'adobe, parsemé de cardones. La piste principale fait une boucle par le village d'Aparzo ; il existe cependant un accès plus direct, mais extrêmement pentu, qui descend droit du col vers le bourg de Cianzo.
De Cianzo, la piste grimpe ensuite vers l'Abra del Zenta, un col à 4400m d'altitude. Au col, attention : ne pas prendre la piste qui descend abruptement sur la gauche ; elle conduit à une mine et est dangereuse pour des véhicules ordinaires (même 4x4), sans possibilité de faire demi-tour. Poursuivre plutôt la piste principale qui monte doucement vers un second col.
La piste ensuite évolue par un grand nombre de lacets et de passes, dont l'enchaînement peut sembler interminable ; l'absence quasi certaine d'autres usagers, associée à la haute altitude et à certains passages vertigineux, peut rendre le conducteur un peu fébrile, voire grandement inquiet... Persévérez patiemment, sans précipitation.
Lorsqu'au détour d'un virage le paysage s'ouvre brusquement, dévoilant un panorama grandiose sur la Cordillère, sachez que vous n'avez fait qu'à peu près la moitié du chemin jusqu'à Caspalá.
Après une importante descente, vous atteignez un carrefour – oui – signe que, tout compte fait, le champ des possibles reste ouvert dans ces parages apparemment désertiques. A gauche, la piste dessert le village de Santa Ana, à un quart d'heure du carrefour ; ce peut être l'occasion de souffler, de se restaurer, et peut-être de se loger (voir plus bas section hébergement).
Si vous poursuivez à droite, depuis le carrefour, vous rempilez pour une heure ou deux vers le village de Caspalá ; et ce tronçon-ci est absolument magnifique : il se compose de deux cuestas qui permettent de franchir un canyon abyssal, ensuite de quoi la piste poursuit en corniche au-dessus du vide, jusqu'à atteindre enfin son terminus : le village de Caspalá, d'une beauté remarquable avec ses ruelles pentues bordées de maisons en adobe, son panorama montagneux, et surtout ses habitants fidèles à la tradition du poncho andin chatoyant, que jeunes et anciens portent en toute occasion.
De Cianzo jusqu'à Caspalá, il faut compter pas moins de 6 heures, quand bien même le kilométrage total n'excède guère les 100km. La piste, quoique bien stabilisée, est étroite, et les points de vue nombreux, qui incitent à lever le pied. N'espérez pas faire l'aller-retour Humahuaca-Caspalá dans la journée, ce serait risqué et – pire – du gâchis ; mieux vaut prévoir de faire étape à Santa Ana ou – mieux – à Caspalá, pour profiter du cadre et prendre le pouls de communautés rurales extrêmement reculées et à peu près coupées du monde. Les véhicules sont rares ; une camionnette effectue des livraisons hebdomadaires de vivres et de matériel depuis la vallée de Humahuaca.
Il faut savoir que cette piste est de construction récente ; le tronçon depuis le carrefour vers Santa Ana jusqu'à Caspalá n'a été inauguré qu'en 2008. Auparavant, le village n'était relié à Humahuaca que par un sentier de mule coupant à travers la crête principale ; c'est, du reste, toujours le trajet de prédilection des autochtones qui n'ont pas de moyen mécanisé de locomotion. Et, pour le voyageur, c'est une excellente idée de trek !
Notons enfin que la bifurcation qui dessert Santa Ana depuis le carrefour est sensée être prolongée jusqu'à Valle Colorado, un village niché dans la partie orientale subtropicale de la Cordillère Orientale. Ce tronçon manquant d'une dizaine de kilomètres seulement permettrait de relier Santa Ana et Caspalá au Parc National Calilegua et à la ville de Libertador General San Martín, versant chaqueño de la province de Jujuy. Mais le projet achoppe régulièrement depuis plusieurs années, et les travaux n'ont pas débuté. A terme, la piste traversera intégralement la Cordillère Orientale, une alternative automobile à la randonnée que nous avons effectuée entre San Francisco et Tilcara (voir notre trek).

Où dormir ?

Bien lire nos recommandations sur la fiche consacrée au village de Caspalá. En ce qui concerne Santa Ana, nous n'y avons pas séjourné, mais les conditions semblaient être sensiblement les mêmes qu'à Caspalá – avec toutefois des possibilités plus simples de se restaurer : il y a un petit comedor en face de l'église.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?