Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 542

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Réserves > Los Glaciares

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Los Glaciares

pendant austral de la machinerie aquatique d'Iguazú, les cataractes sont ici figées en de tentaculaires glaciers aux reflets blancs ou bleus, qui rabotent les Andes. Si la tendance générale est au repli, le Glacier Perito Moreno, lui, continue de progresser, massif, convulsif, explosif.

Découvrez nos 23 photos prises sur la période 2010-2015

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/23 – A l'extrémité nord du Parc, le mont Fitz Roy ou Chaltén (3405 msnm) et la Laguna de los Tres
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/23 – Le trek dit de la Laguna de los Tres
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/23 – Panorama sur la vallée d'El Chaltén ; au fond, on devine à peine le Lago Viedma
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/23 – Front du Glacier Viedma, sur le lac homonyme
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/23Trek sur le Glacier Viedma, une activité phare du Parc National
+18
fermer
photo 6/23 – Le très fameux Glacier Perito Moreno, vu de face, depuis les passerelles de la Péninsule Magellan
fermer
photo 7/23 – Flanc nord du Glacier Perito Moreno (sur l'origine du nom, voir le Parc Perito Moreno – ne pas confondre !)
fermer
photo 8/23 – Le Canal de los Témpanos, entre le glacier et la péninsule, longtemps après la rupture du pont
fermer
photo 9/23 – Gros plan sur le front du Glacier Perito Moreno
fermer
photo 10/23 – Gros plan sur la surface du Glacier Perito Moreno
fermer
photo 11/23 – Des blocs de glace se décrochent brutalement du Glacier Perito Moreno
fermer
photo 12/23 – Le petit port de Bahía Tranquila, point de départ des croisières
fermer
photo 13/23 – L'incontournable croisière parmi les icebergs, ici en remontant le Brazo Norte
fermer
photo 14/23 – Safari des glaces
fermer
photo 15/23 – Un “témpano” (iceberg), à proximité de la Boca del Diablo
fermer
photo 16/23 – Un prodige d'érosion éolienne
fermer
photo 17/23 – Un igloo naturel à la dérive
fermer
photo 18/23 – Le front du Glacier Perito Moreno
fermer
photo 19/23 – A proximité du Glacier Upsala
fermer
photo 20/23 – Le Glacier Spegazzini
fermer
photo 21/23 – Détail du Glacier Spegazzini
fermer
photo 22/23 – Couple de condors en leur nid, en surplomb du Brazo Norte
fermer
photo 23/23 – Une aguila mora, sur la terre ferme
A proximité
Argentine
Viedma Ice Trek
Argentine
Laguna de los Tres (El Chaltén)

Localisation : Santa CruzArgentine – région Patagonie

Statut : Parc National

Écosystèmes concernés : Forêt patagonique et Steppe patagonique

Classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité en 1981

Quelques précisions

Un imbroglio de glaciers et de lacs
L'objectif de l'aire protégée “Los Glaciares” est, outre la protection des espèces animales et végétales, la conservation de la portion argentine du Champ de Glace Sud, lequel s'étend sur 16.800km² dont seuls 2.600 se trouvent en territoire argentin, le reste étant côté chilien (et protégé par les parcs O'Higgins et Torres del Paine). Les limites de “Los Glaciares” excèdent cependant la seule masse de glaces et incluent de vastes secteurs de forêt patagonique et de steppe, totalisant une superficie de près de 600.000 hectares, lesquels se répartissent entre le Parc National (4460km²) et la Réserve Nationale (1450km²).
Du Champ de Glace Sud se détachent, côté argentin, 13 glaciers principaux. Du nord au sud, ce sont les glaciers Marconi, Viedma (le plus vaste de tous, avec 977km²), Moyano, Upsala (deuxième en superficie, avec 765km²), Agassiz, Bolado, Onelli, Peineta, Spegazzini, Mayo, Ameghino, Perito Moreno (voir ci-après) et Frías. Cette masse de glace engendre une multitude de bras (brazos) et de canaux, qui débouchent dans l'un des deux grands lacs qui dominent la carte de la région de leur superficie immense : le Lago Viedma (1600km²) au nord et le Lago Argentino (1415km²) au sud ; le premier se déverse dans le second par l'intermédiaire du Río La Leona, et le second engendre le Río Santa Cruz qui traverse la Patagonie d'ouest en est pour rejoindre la Mer Argentine.
Le Glacier Perito Moreno, star incontestée
Avec 195km², le Glacier Perito Moreno est le plus fameux de tous, au point que le Parc National Los Glaciares est parfois appelé, abusivement, “Le Perito Moreno” – à ne surtout pas confondre avec le Parc National Perito Moreno, beaucoup plus au nord. Pourquoi une telle célébrité ?
Tout d'abord, avouons qu'il est facilement observable, depuis les passerelles de la Péninsule Magellan qui offrent un panorama magistral sur tout le front du glacier, tandis que les autres glaciers ne se laissent approcher qu'en bateau. Mais surtout, le Perito Moreno doit sa réputation bien méritée au fait que, de tous ses congénères, c'est le seul qui ne soit pas actuellement en phase de repli ; bien au contraire, il progresse, de 2m par jour en moyenne (soit 700 mètres par an). Cette progression, toutefois, est contrariée par la Péninsule Magellan qui, justement, lui fait face. Et de cette confrontation naît un phénomène unique au monde qui attire des foules de visiteurs. En voici la description.
La progression du Perito Moreno ne se fait pas sur toute la longueur de son immense front ; elle se concentre principalement en un point de quelques dizaines de mètres de large, où la masse de glace vient s'arcbouter sur la falaise que la Péninsule Magellan lui oppose. Or, en temps normal, il y a un étroit canal d'eau qui sépare le glacier de la péninsule : le Canal de los Témpanos (“des Icebergs”). Lorsque le glacier atteint la péninsule, un mur de glace se constitue, qui obstrue le canal. Par voie de conséquence, le niveau de l'eau commence à monter en amont, du côté des Brazos Sur et Rico. La pression contre le mur augmente et, peu à peu, commence à le saper, jusqu'à percer un véritable tunnel. Puis, au bout d'un moment, le tunnel est tellement important qu'il ne reste plus, du mur, qu'un pont de glace reliant le glacier à la péninsule. Et finalement, brusquement, celui-ci se rompt et s'effondre dans le canal. Ce phénomène aussi bref que photogénique fait l'objet d'une attente anxieuse de la part de nombreux amateurs du genre, qui attendent parfois des journées entières l'instant fatidique où le pont de glace va exploser en un grand jaillissement d'eau.
Le phénomène survient en automne, entre mars et juillet. Sa fréquence, toutefois, est irrégulière. Si la moyenne observée, durant le XXème siècle, est de 5 ans entre deux ruptures, l'intervalle peut varier de 2 à... 16 ans (sur la période étudiée) ! Ne prévoyez donc pas forcément votre voyage en fonction de cet événement somme toute très aléatoire...
Rappelons, dans le registre chronologique, que le glacier n'a été “découvert” (du moins par les Européens) qu'en 1867, par le célèbre commandant Luis Piedra Buena, parti de Puerto Santa Cruz sur l'Atlantique à la tête d'une petite expédition fluviale, laquelle remonta le Río Santa Cruz jusqu'au Lago Argentino, et de là explora la région des glaciers.
Approcher les glaciers, à pied ou en bateau
En ce qui concerne le secteur Nord du Parc National, il est centré autour du Lago Viedma et de la petite ville d'El Chaltén, haut-lieu de la randonnée en Patagonie argentine, sise au pied du massif granitique du Fitz Roy (alias El Chaltén, 3405 mètres d'altitude). Reportez-vous à notre fiche Laguna de los Tres.
La partie Sud, elle, est centrée autour du Lago Argentino et de la ville d'El Calafate, point de départ des excursions vers les glaciers. La façon la plus simple de découvrir le Glacier Perito Moreno est de gagner la Péninsule Magellan (Península Magallanes), directement accessible par la route depuis El Calafate. La pointe occidentale de la Péninsule est aménagée avec de longues passerelles qui offrent divers points de vue saisissants sur le monstre de glace. Une balade que l'on peut apprécier en 1/2 journée comme sur plusieurs jours...
Une autre excursion prisée des visiteurs est la croisière. Les tours se réservent en ville, à El Calafate, et les bateaux partent du petit port de Bahía Tranquila. Plusieurs circuits sont possibles. Les plus courts remontent directement le Brazo de Mayo vers le Glacier Perito Moreno (1/2 journée) ; les plus longs combinent ce secteur incontournable avec le Brazo Norte, via la Boca del Diablo, et approchent les glaciers Upsala et Spegazzini (1 journée).
Autre activité de plus en plus prisée : le trekking sur le Glacier Perito Moreno. Sans grande difficulté, il permet de découvrir in situ la morphologie complexe du glacier. Pour vous donner une idée de l'exercice et du spectacle, consultez notre trekking sur le Glaciar Viedma, similaire.
Toutes ces activités peuvent être souscrites la veille, voire le jour-même, dans les agences de l'artère centrale d'El Calafate. Un petit tour préliminaire sur Internet vous permettra cependant de ne pas perdre trop de temps et de sélectionner agence et programme adéquats !

Comment y aller ?

En ce qui concerne le secteur Nord du Parc National (El Chaltén), reportez-vous à notre fiche Laguna de los Tres.
Le secteur Sud est centré sur la petite ville d'El Calafate, qui possède un aéroport international. Ceci étant, les vols internationaux (depuis le Chili) sont des charters ; les vols réguliers, eux, ne concernent que l'Argentine : Ushuaia, Buenos Aires, Rosario et Córdoba.
El Calafate est également desservi en car depuis les grandes villes du Centre de l'Argentine. En Patagonie argentine, il est relié à Ushuaia, Bariloche, El Chaltén, Río Gallegos, Los Antiguos. Pour le Chili, il y a des directs pour Puerto Natales, et des connexions pour Punta Arenas et Cerro Castillo (Torres del Paine).
En auto, ne perdez pas de vue qu'El Calafate est loin de tout. Au Sud, comptez 300km jusqu'à Río Gallegos ; au Nord, El Chaltén se trouve à 220km, mais la première ville d'importance, Comodoro Rivadavia, est à 800km, tandis que Bariloche, l'autre pôle touristique de Patagonie, se situe à... 1500km !! La Patagonie est immense, ne l'oubliez pas...
Une fois à El Calafate, la Péninsule Magellan se trouve à 77km à l'ouest. Le port de Bahía Tranquila d'où partent les croisières est à 47km d'El Calafate, dans la même direction.

Où dormir ?

En ce qui concerne le secteur Nord du Parc National (El Chaltén), reportez-vous à notre fiche Laguna de los Tres.
Quant à El Calafate, au Sud, les hébergements sont abondants, mais en haute-saison (décembre-février) il sera préférable de réserver à l'avance.
Petite mise en garde : au moment de faire vos réservations, ne confondez pas El Calafate et Perito Moreno ; si le Glacier Perito Moreno se situe bien à proximité d'El Calafate (80km, quand même), en revanche le Parc National Perito Moreno se trouve à 500km au Nord et la ville homonyme à 130km de plus... Évitez de vous tromper !
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?