Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 540

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Vallées > Valle de Iglesia

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Valle de Iglesia

le vent y souffle sans discontinuer, mais rares sont les nuages qui se fendent d'éphémères averses. Pour irriguer ces confins arides de la puna et du monte, on a jugulé le cours de lunatiques ruisseaux nés des Andes. Embusqués derrière leurs remparts de peupliers, les autochtones sont bien décidés à prospérer...

Découvrez nos 8 photos prises sur la période 2008

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/8 – Accès au Valle par la Cuesta del Viento, au travers de la Précordillère
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/8 – Embalse Cuesta del Viento, un barrage hydroélectrique pour développer l'économie du Valle
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/8 – Autre développement, touristique : l'engouement pour les sports nautiques
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/8 – L'Estancia Guañizuil au milieu du monte ; au fond, la Cordillère des Andes
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/8 – La statue du cacique Pismanta, sur les hauts de Angualasto, au nord du Valle
+3
fermer
photo 6/8 – Rodeo, oasis de cultures sous la garde des peupliers
fermer
photo 7/8 – Aux abords de l'oasis de Rodeo, aridité et ravinement torrentiel
fermer
photo 8/8 – Pour exorciser l'aridité de cette portion australe de la Puna, un autel à la Difuntita
A proximité
Argentine
Cuesta del Viento
Argentine
Valle de Calingasta

Localisation : San JuanArgentine – région Cuyo

Quelques précisions

Circuit des Vallées Andines du Cuyo. La vallée d'Iglesia communique directement avec les deux autres vallées d'altitude nichées dans la partie andine du Cuyo : celles de Calingasta et d'Uspallata, au sud. La Nationale 149 relie ces trois vallées sans interruption ; elle est bien asphaltée sur tout le trajet, à l'exception des abords de Calingasta et du tronçon qui dessert Uspallata (mais ce dernier tronçon est une belle piste large et bien consolidée). Par ailleurs, entre Iglesia et Calingasta, il y a un “raccourci” non-asphalté, la RP412, pas mal cabossée mais plus directe, qui évite de suivre la 149 dans son détour compliqué au cœur de la Précordillère.

Comment y aller ?

Au nord, on accède au Valle de Iglesia par la Cuesta del Viento, qui aboutit à Rodeo. Au sud, plusieurs options : soit vous venez de San Juan Capital, auquel cas vous devez prendre la Ruta 40 plein nord, sur 60 kilomètres, puis bifurquer à gauche tout de suite après le hameau de Talacasto ; la route s'enfonce alors dans la Précordillère (et dessert notamment les Thermes de Talacasto) ; cet accès est entièrement asphalté, et conduit à Iglesia (140 kilomètres depuis Talacasto).
Autre option par le sud : vous venez de l'autre vallée sanjuanina de Calingasta ; dans ce cas, soit vous empruntez la route 149, asphaltée, qui fait un crochet par la Précordillère ; soit vous prenez le chemin le plus court mais le plus accidenté, et non-asphalté : la piste 412, que nous n'avons jamais empruntée, mais qui ne devrait pas présenter de gros problèmes.
Notez qu'à l'extrême nord, vous pouvez atteindre le Valle de Iglesia depuis la réserve de Laguna Brava et le Paso de Pircas Negras (La Rioja). Attention : il s'agit d'une piste très mal indiquée, sans doute très accidentée – ne vous y lancez pas sans GPS ni 4x4 ! Ceci fait, il y a fort à parier que le trajet soit grandiose, qui dessert le Parc National San Guillermo.
Enfin, ultime accès depuis le Chili, en empruntant le Paso del Agua Negra.

Où dormir ?

Nous avons bien apprécié l'Estancia Guañizuil, située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Rodeo. Le cadre de cette oasis de peupliers isolée au pied des Andes est assez fascinant, et vous pourrez en explorer les nombreux détours grâce aux honorables montures que l'on met à votre disposition. Le confort des cabanes est un peu austère, rustique, mais vous y serez à l'aise. Les tenanciers (dont nous ne nous souvenons plus s'il s'agissait des propriétaires), sont très agréables. Fait singulier : la nourriture est exclusivement végétarienne, ce qui est une authentique prouesse (pour ne pas dire une dangereuse audace) au pays de la parrilla... En tout cas, la diversité et l'inventivité des plats nous ont résolument convaincus !
Signalons le potentiel bémol de cet endroit idyllique. Avec l'éclosion du tourisme dans cette région auparavant déshéritée, la folie des grandeurs s'est emparée de nombreux esprits, dont ceux des propriétaires de l'estancia, qui ont entrepris de convertir l'oasis en un ambitieux lotissement de villas secondaires (country). Lorsque nous y avons séjourné, en décembre 2008, seules quelques maisonnettes avaient été bâties, et cela ne gâchait en rien la tranquillité des lieux. Mais le projet immobilier prévoit la création de 253 lots, et ce n'est qu'un début ! Jugez-en par vous-mêmes sur leur site de promotion : www.micampo.com.ar.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?