Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 540

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Héritages > Marcha de los Bombos

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Marcha de los Bombos

plusieurs milliers de tambours défilent à travers la ville, parapampampam, avec mailloches et baguettes, et s'avancent les gauchos à cheval, parapampampam, et vrombissent les motos, braillent les enceintes, parapampampam, chacarera en veux-tu en voilà, avec guitare, bombo et violon – quel ramdam parapampampam !

Découvrez nos 22 photos prises sur la période 2009

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/22 – En tête du cortège, drapeaux argentin et santiagueño...
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/22 – ...suivis de près par une bannière honorant San Gil (Saint Gilles), une dévotion chérie des Santiagueños
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/22 – Embouteillage de chevaux dans le cortège
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/22 – Un cavalier sur son trente-et-un
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/22 – Un gauchito bien campé sur ses étriers
+17
fermer
photo 6/22 – Gauchos des temps modernes...
fermer
photo 7/22 – Un jeune amateur de bombo
fermer
photo 8/22 – “Frenesi Chamamecero”, un représentant du folklore du Litoral
fermer
photo 9/22 – Qui n'a pas son sombrero ?
fermer
photo 10/22Dulces en tout genre
fermer
photo 11/22 – Distribution d'échantillons de Secco, soda de production locale
fermer
photo 12/22 – Dans les rues adjacentes...
fermer
photo 13/22 – Invités d'honneur et sono embarqués à bord d'un camion-benne
fermer
photo 14/22 – Dans la benne, récital contre vents et marée (humaine)
fermer
photo 15/22 – « Guitarra, bombo y violín », comme dit une célèbre chacarera ; flûte ad libitum
fermer
photo 16/22 – Le long du canal, au sud de Santiago
fermer
photo 17/22 – Cohue à l'entrée du Patio del Indio Froilán
fermer
photo 18/22 – Haut les bombos !
fermer
photo 19/22 – Magnifique exemplaire de bombo, et son heureux propriétaire
fermer
photo 20/22 – La scène du Patio del Indio Froilán, et son animateur
fermer
photo 21/22 – Danse improvisée au milieu des quinchos du Patio del Indio Froilán
fermer
photo 22/22 – Un mural exaltant la chacarera, en ville

Localisation : Santiago del EsteroArgentine – région Chaco

Quelques précisions

La province de Santiago del Estero est un peu le vilain petit canard de l'Argentine. Ses habitants sont volontiers moqués par les citadins (notamment par les Portègnes), et les blagues sur la fainéantise des Santiagueños sont monnaie courante. Pourtant, ces derniers ont de quoi s’enorgueillir ! La capitale provinciale éponyme est la plus ancienne ville d'Argentine (sa fondation remonte à 1553 – voir notre topo à ce sujet), et l'artisanat provincial est de très noble réputation, produisant les plus beaux ponchos du pays (voire des Amériques) ainsi que les bombos (tambours de peau) les plus recherchés : le bombo legüero, dont le qualificatif signifie qu'on peut l'entendre à une legua à la ronde (une lieue, soit environ 5km en Argentine). Il est fabriqué avec le tronc évidé d'un arbre, de préférence un ceibo, et sa peau est généralement de chèvre ou de mouton.
Santiago del Estero est par ailleurs la patrie de la chacarera, une des danses folkloriques les plus populaires et emblématiques d'Argentine, dont l'un des instruments obligés est justement le bombo legüero, accompagné généralement d'une guitare et d'un violon, ou d'un charango (petite guitare andine). Son rythme ternaire syncopé est reconnaissable entre tous, et donne lieu à des danses codifiées que tout Argentin a apprises à l'école.
C'est pour exprimer cet orgueil artisanal et artistique – et défouler une certaine frustration – que depuis 2003 est organisée chaque année la vibrante Marcha de los Bombos (Marche des Tambours). Elle se tient à Santiago del Estero même, le samedi précédant l'anniversaire de la fondation de la ville (25 juillet). Départ sur l'avenue Belgrano, du côté de Plaza Libertad. Arrivée prévue au Patio del Indio Froilán, champ de foire à l'extérieur de la ville, dont le nom rend hommage à une figure emblématique du folklore local, Froilán González, maître tambourier et virtuose du bombo.
La Marcha de los Bombos est un évènement populaire, qui a lieu dans une des provinces les plus rustiques du pays. Rien de sophistiqué, donc, et la fête n'en est que plus belle... Englouti dans la masse des tambours, parmi les roulements et les chants, on a vite fait d'être bouleversé... La plus célèbre des chacareras, « Añoranzas », par ailleurs élevée au statut d'hymne provincial de Santiago del Estero, ne commence-t-elle pas par cet aveu poignant : « cuando salí de Santiago, todo el camino lloré » – comme je quittais Santiago, tout le long du chemin j'ai pleuré.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?