Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 1 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 543

Votre itinéraire comporte 1 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Archéologie > Ongamira

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Ongamira

hauts-lieux de la résistance et du sacrifice indigène face aux envahisseurs espagnols, ces blocs granitiques conservent le souvenir du suicide collectif auquel durent se résoudre les ultimes défenseurs du nord de Córdoba. Ce n'est pas une raison pour bouder la fluette rambarde d'accès...

Découvrez nos 5 photos prises sur la période 2008-2016

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/5 – Le site, à l'extrémité nord de la Sierra Chica de Córdoba ; au fond, le Cerro Colchequín
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/5 – Au cœur du sanctuaire des Comechingones
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/5 – Un brin de crapahutage
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/5 – En haut des blocs ; paysage de chaco serrano
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/5 – Le Cerro Colchequín au crépuscule
A proximité
Argentine
Ischilín
Argentine
Los Terrones
Jouez !

Testez vos connaissances
Affrontez notre quiz
ludique et instructif !

Localisation : CórdobaArgentine – région Pampa

Époque : site abandonné au XVIème siècle

Quelques précisions

Les gros blocs de grès étaient un établissement précolombien permanent où les Comechingones avaient vraisemblablement établi un sanctuaire rupestre, dont il ne reste absolument rien aujourd'hui que des excavations évocatrices.
L'accès au site est privé car les rochers se trouvent sur une propriété agricole. Il faut s'acquitter d'un modique droit d'entrée. On peut effectuer une courte balade qui longe le pied des rochers avant de grimper sur l'un d'eux. L'ascension s'effectue par un escalier vermoulu, puis une succession de marches succinctes taillées dans la roche et épaulées d'une grosse corde en guise de rambarde. Soyez prudents. Depuis le sommet, la vue sur la vallée de Ongamira est très belle. On contemple vers le sud-ouest le profil très singulier du Cerro Colchequín, du haut duquel les derniers résistants indigènes se suicidèrent à l'aube du XVIème siècle.

Où dormir ?

Une très belle adresse pour profiter plus longuement du cadre grandiose et poignant de ces gros blocs de grès dominés par la silhouette mystique du Cerro Colchequín : l'Estancia Dos Lunas. Établissement “chic-'n-rustique” (comme j'aime à qualifier ces anciens corps de ferme réhabilités, meublés avec goût, mais conservant un aspect ancien et l'odeur des étables attenantes), avec vue sur lesdits blocs et Cerro, environné de grands arbres bruissants d'oiseaux ; vastes domaines où l'on organise deux fois par jour des cabalgatas d'une à quatre heures, avec d'excellentes montures. Repas soignés, attention exquise, confortable quoique rustique. Grande piscine circulaire. Flopée de cabots de toutes tailles, sympathiques et silencieux. Consultez leur page www.doslunas.com.ar.

Contacts, horaires, informations diverses

Pour les amateurs de balades équestres, il est possible d'effectuer l'ascension du Cerro Colchequín à cheval en sollicitant les services d'un baquiano local. L'excursion prend un peu plus de 2 heures et permet de traverser les pâturages dorés des hauts de la Sierra de Córdoba. On y croise du bétail, des chevaux en liberté et pas mal d'oiseaux intéressants. C'est une expérience vraiment gratifiante qui permet de se glisser dans la peau des habitants de la vallée, lesquels vivent en grande partie de l'élevage bovin extensif. Parcourir les crêtes pour rassembler le troupeau est une tâche incontournable du métier.
Pour ce faire, contactez la famille Supaga, dont la ferme se situe à quelques centaines de mètres après les rochers d'Ongamira en allant vers Capilla del Monte (demandez qu'on vous indique, ou qu'on vienne vous chercher). Chevaux de bonne qualité. Harnachement typique. Oubliez bombe et bonnes manières. Vous pouvez contacter directement le fils cadet de la famille, Gerónimo Supaga : +54-9-351-594-1419. La famille peut également organiser un asado à la bonne franquette ! Pour cela il est impératif de réserver un peu à l'avance et de prévoir un acompte.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?