Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 540

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Gastronomie > El asado

Cette fiche thématique ne peut être ajoutée à votre itinéraire
El asado

objet de dissertations sans fin et d'applaudissements émus, de rituels familiaux et d'offices dominicaux, de palabres vaines et passionnées – les “grillades”, pâle traduction plurielle et profane, toutefois préférable au trivial barbecue, sont tout à la fois l'essence d'un mâle orgueil national et un passe-temps convivial. Éléments de compréhension.

Découvrez nos 12 photos prises sur la période 2008-2010

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/12 – Grand choix d'achuras (abats) dans les rayons d'un hypermarché
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/12 – Scène traditionnelle de la vie argentine – la parrilla commune d'un immeuble
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/12 – Repérez les chorizos, dont certains déjà convertis en choripán (“hotdog”)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/12 – Observez les costillas – travers avec côtes apparentes (Mercedes, Corrientes)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/12 – En bas à gauche, notez le beau matambre tout juste déposé sur la parrilla
+7
fermer
photo 6/12 – Pour renouveler les braises, mieux vaut avoir le bras long
fermer
photo 7/12Asado en el campo ou les plaisirs d'un weekend champêtre
fermer
photo 8/12 – Une parrilla entre de bonnes mains (Mataderos, BsAs)
fermer
photo 9/12 – Nature morte sur fond de parrilla (où mijote un bel asado)
fermer
photo 10/12 – Le cadre raffiné d'une parrilla typique en bord de route (San Juan)
fermer
photo 11/12 – « ¡Qué parrillón! » – “ça c'est un grill !” (Puerto Madero, BsAs)
fermer
photo 12/12 – Qui a laissé la porte du frigidaire ouverte ? (Santa Cruz)

Localisation : toute l'Argentine

Quelques précisions

Quelques précisions lexicales importantes : en Argentine, la tradition veut que la viande soit grillée (et bien grillée – l'adjectif “saignant” est à proscrire) ; on parle alors d'un asado (de asar : “rôtir”). Par asado on entend aussi bien la technique que le résultat, toujours au singulier – ainsi dira-t-on « comer un asado » (manger des grillades).
Ceci étant, il y a plusieurs façons de griller la carne (viande bovine) ou les autres viandes (considérées comme blanches) : le plus courant, et notamment d'usage domestique, est la parrilla, un grand grill sous lequel on place les braises, préparées dans un feu à part ; dans ce cas, l'asado pourra être dénommé parrillada, et ce terme apparaît notamment dans les restaurants pour désigner un ensemble de différents morceaux de viande grillés à la parrilla et servis à un même client. Le pollo (poulet) est également souvent préparé à la parrilla.
L'autre grande technique de l'asado est la cruz, la “croix” ; elle est plutôt réservée au cabrito (chevreau), au cordero (agneau) ou au lechón (cochon de lait). L'animal entier (proprement dépecé et éviscéré) est écartelé sur une broche en croix, laquelle est fichée dans le sol, au-dessus d'un brasero.
Parlons à présent des différents cortes (morceaux de viande) que vous trouverez chez le boucher (carnicero) ou au menu de toute bonne parrilla (le terme désigne en effet aussi bien le grill que le restaurant qui en est doté). Sachez que la plupart de ces cortes n'ont pas d'équivalent strict en français, pour la simple et bonne raison que les Argentins ne découpent pas la viande comme les Européens. Et ils en sont fiers ! Mentionnons les cortes les plus courants, et leur traduction avoisinante, afin que vous ne restiez coi devant l'étalage du boucher ou la mine impatiente du mozo (serveur) :
  • costillas : le plus classique des morceaux, au point qu'on l'appelle parfois tout simplement tira de asado ; il s'agit de ce que les anglo-saxons nomment des ribs, ou “travers” ;
  • lomo : le filet ; et sa version plus épaisse le bife de chorizo : deux très grands classiques également ;
  • vacío : une bavette très épaisse, un peu fibreuse mais bien juteuse et savoureuse ; également préparé au four ;
  • matambre : son nom en dit long sur ses qualités nutritives, puisqu'il signifie quelque chose comme “tue-la-faim” ; c'est la fine couche de viande qui se situe sous la poitrine, juste entre la peau et les côtes ; notons que sa version porcine, la matambre de cerdo est un vrai bonbon...
  • entraña fina : la hampe ; ou entraña gruesa : l'onglet ;
  • nalga : la noix (ou tende), partie charnue de la cuisse ;
  • colita de cuadril : rumsteak ;
Sans oublier la litanie des achuras (abats) tous plus alléchantes les unes que les autres, dont les plus courantes sont :
  • mollejas : les ris ;
  • chinchulín : l'intestin grêle ;
  • riñones : les rognons ;
  • mondongo : la panse ;
Notez enfin que tout asado qui se respecte commence systématiquement par quelques rondelles de chorizo (saucisse de porc – rien à voir avec le chorizo épicé espagnol) et de morcilla (boudin noir).
Complétons ce modeste glossaire en précisant que l'asador est la personne qui est aux commandes de l'asado (qu'il s'agisse d'une parrilla ou d'une cruz), et qu'il est de coutume après avoir mangé un asado (bon ou mauvais, d'ailleurs) de s'écrier « ¡un aplauso pa'l asador! » (“applaudissements pour le chef”).
On pourrait rédiger des encyclopédies entières sur le correct maniement de la parrilla (et les Argentins ne s'en privent pas – voyez les librairies...), mais en ce qui nous concerne nous nous contenterons de vous renvoyer vers le modeste photo-reportage que nous avons réalisé sans réelle prétention à l’exhaustivité ni au sérieux : Du bon usage de la parrilla.
Ah, j'oubliais – malgré tout, l'asado n'est pas le “plat national argentin” (si tant est que ce genre de concept ait quelque pertinence) ; le label est en effet réservé au locro !

Infos pratiques

Retrouvez toutes nos infos pratiques sur la fiche de notre carnet “Du bon usage de la parrilla”.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?