Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Réserves > Perito Moreno

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Perito Moreno

gare aux homonymes ! Si vous croyiez y trouver le fameux glacier du même nom, vous risquez fort d'être bredouille... Mais pas dépité pour autant ! Car ce parc-ci est bien plus sauvage et sa beauté naturelle semble l’œuvre d'un orfèvre : la péninsule Belgrano est un camée sculpté sur un lac de turquoise...

Découvrez nos 8 photos prises sur la période 2010

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/8 – Piste d'accès au Parc National
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/8 – Emblème du parc, avec un couple de huemules (Hippocamelus bisulcus)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/8 – Empreintes de huemul (?) au bord du Lac Belgrano
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/8 – Une “manada” de guanacos
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/8 – Ascension du Cerro León (1380m d'alt.)
+3
fermer
photo 6/8 – Vue panoramique depuis le Cerro León : le Lac et la Péninsule Belgrano
fermer
photo 7/8 – Vue à l'est, depuis le Cerro León
fermer
photo 8/8 – Végétation automnale
A proximité
Argentine
Cueva de las Manos
Argentine
Los Antiguos (Lago Buenos Aires)

Localisation : Santa CruzArgentine – région Patagonie

Statut : Parc National

Écosystèmes concernés : Forêt patagonique et Hautes Andes

Quelques précisions

Francisco Pascasio Moreno (1852-1919), plus connu comme le Perito Moreno (“l'expert Moreno”), a laissé son nom à plusieurs sites d'exception en Patagonie (sans compter un nombre incalculable de rues, et une autoroute portègne), que l'on confond parfois : le Glacier Perito Moreno ne se situe pas dans le Parc National Perito Moreno (ici présenté) mais dans le Parc National Los Glaciares ; mentionnons également la petite ville de Perito Moreno (du côté du Lago Buenos Aires), le Lago Perito Moreno (à l'ouest de Bariloche) et le Cerro Perito Moreno (près d'El Bolsón, province de Río Negro).
La raison d'un tel hommage est due à l'immense labeur d'explorateur mené par le Perito Moreno en Patagonie et au-delà. Non content d'avoir reconnu plusieurs lacs, fleuves ou montagnes, il a contribué à l'étude des peuples aborigènes (Tehuelches, notamment) et à la reconnaissance nationale de leur droit à la terre. Mais sa mission la plus symbolique, et qui lui a valu son surnom de perito, est l'expertise que le gouvernement argentin lui a confiée pour établir la frontière andine avec le Chili.
En effet, la Patagonie demeurait un vaste territoire peu exploré, que les deux pays se disputaient. Le traité de 1881 auquel les “républiques sœurs” (mais ennemies) étaient parvenues stipulait que la frontière serait établie sur la ligne de partage des eaux entre les océans Pacifique et Atlantique. Le Perito Moreno œuvra donc au relevé précis de ce tracé, ainsi qu'à sa reconnaissance internationale (mission en Grande-Bretagne de 1896).
Pour cette raison, et en reconnaissance de l'ensemble de ses travaux d’anthropologue et de naturaliste, la nation lui a décerné de nombreux honneurs, ainsi que des terres d'une grande étendue au nord de la Patagonie, qu'il légua en plusieurs étapes à l’État pour créer le premier Parc National argentin : le Nahuel Huapi.

Comment y aller ?

L'accès au parc national s’effectue depuis la Ruta 40, à 230km au sud de la commune de Perito Moreno, ou à 125km au nord de Gobernador Gregores. Entre ces deux petites villes, il n'y a pas d'autre localité que Bajo Caracoles, un hameau qui dispose d'un motel et d'un garagiste, et parfois de quelques litres d'essence.
Depuis la Ruta 40, comptez encore 80km de piste (RP37) pour atteindre l'entrée du Parc National. C'est un parc assez reculé, donc, sans infrastructure particulière. L'intérêt principal consiste à monter en haut du Cerro León, une randonnée d'une ou deux heures, assez raide mais sans difficulté aucune ; au sommet, le panorama est absolument splendide, et c'est la seule façon de bien voir le Lac Belgrano et la péninsule qui en occupe le centre.

Où dormir ?

Les hébergements sont rares dans le secteur. Il existe quelques estancias touristiques dans les environs du parc, accessibles depuis la RP37, notamment : Pour des budgets plus limités, il faudra se rabattre sur la petite ville de Gobernador Gregores, à 125km au sud de l'embranchement avec la Ruta 40 ; comptez 200km depuis le parc national même.

Où et que manger ?

L'estancia Sierra Andía susnommée a par ailleurs construit, sur la piste qui mène au Parc National, non loin de l'embranchement avec la Ruta 40, un Parador : bien plus chaleureux et soigné qu'un routier ordinaire, c'est un endroit parfait pour se ravitailler (l'estomac ou le réservoir). En 2010, il était tenu par un couple de Portègnes repentis, extrêmement sympathiques, qui cuisinaient un délicieux ragoût local de choique !
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?