Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 540

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Musées > Bagne d'Ushuaïa (Musée maritime et pénitentiaire)

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Bagne d'Ushuaïa (Musée maritime et pénitentiaire)

que diriez-vous de visiter la cellule du Petiso Orejudo, adolescent dément coupable d'avoir torturé une ribambelle d'enfants et incendié plusieurs édifices pour le seul plaisir de voir les pompiers tomber dans les flammes ? A moins que vous ne préfériez les maquettes de voiliers...

Découvrez nos 5 photos prises sur la période 2009

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/5 – Partie du bagne conservée en l'état (fin 2009 – aujourd'hui peut-être restaurée ?)
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/5 – Une aile restaurée et transformée en musée pénitentiaire
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/5 – Ancienne cellule, avec un Petiso Orejudo plus vrai que nature...
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/5 – El Faro del Fin del Mundo (“Phare du Bout du Monde”), antique phare d'Ushuaia, intégré au bagne
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/5 – Une fresque dans une rue d'Ushuaïa – à droite, le Petiso Orejudo avec ses oreilles décollées
A proximité
Argentine
Le Martial
Argentine
Musée Acatushún (Estancia Haberton)

Localisation : Tierra del FuegoArgentine – région Patagonie

Quelques précisions

Les voyageurs qui visitent Ushuaïa en été demeurent généralement confondus par le cadre enchanteur de cette région baignée d'une lumière splendide, où l'on jouit d'un délicieux climat tempéré – quoiqu'un peu frisquet à la nuit tombée. Mais cette carte postale est assez trompeuse, et les longs mois qui courent de mars à novembre sont beaucoup mois cléments, voire carrément invivables en plein hiver : froid, neige, vent, nuit.
C'est dans ce cadre épouvantable que fut décidée, en 1896, la création du Bagne d'Ushuaïa. L'idée initiale n'était pas tant de châtier les bagnards par d'inhumaines conditions climatiques (qui affectaient aussi les geôliers) mais plutôt d'assurer une présence permanente en Terre de Feu, “territoire national” depuis peu revendiqué par la République Argentine.
Notez qu'un premier bagne avait été construit peu de temps auparavant sur l'Isla de los Estados (Île des États). Située au large de la Terre de Feu, à l'est, cette île dont Jules Verne devait faire le cadre de son roman Le phare du bout du monde était un tel enfer qu'en comparaison la baie d'Ushuaïa dut paraître un vrai coin de paradis aux bagnards qui y furent transférés, à partir de 1902.
Le premier presidio (pénitentiaire) d'Ushuaïa était un campement de tôle et de bois ; ce furent les prisonniers eux-mêmes qui, peu à peu, édifièrent le bâtiment que l'on connaît aujourd'hui.
La seconde mission dévolue aux prisonniers, en plus de celle de faire “acte de présence” pour asseoir la souveraineté nationale, fut la “mise en valeur” de la région. On astreint donc les taulards à la réalisation d'une œuvre particulièrement civilisatrice : la construction d'une ligne de chemin de fer entre le bourg d'Ushuaïa (dont ils avaient déjà permis l'édification des rues) et un domaine forestier sis sur les bords de la baie Lapatia, dont ils assurèrent par la suite l'exploitation. De nos jours, le domaine est devenu le Parc National Tierra del Fuego et la ligne ferroviaire le touristique Train du Bout du Monde.
Quant au pénitencier, il a été fermé en 1947 et transféré au Ministère de la Marine qui s'en servit de base navale. En 1997, le bâtiment fut déclaré Monument Historique National et converti en Museo marítimo y del presidio de Ushuaia. Ce “Musée maritime et pénitentiaire d'Ushuaïa” retrace l'histoire des premiers navigateurs qui explorèrent la Terre de Feu, notamment tout ce qui touche au franchissement du Cap Horn, ainsi que la vie des pionniers et des bagnards qui furent à l'origine d'Ushuaïa. Les ailes, les passerelles, les cellules du pénitencier se présentent telles qu'elles étaient à l'époque du bagne ; quelques reconstitutions évoquent les hôtes “illustres” qui transitèrent en ces lieux, tel Radowitzky, terroriste anarchiste célèbre du début du XXème siècle.
Le plus fameux des hôtes de ces lieux demeure sans doute le Petiso Orejudo (“nabot aux grandes oreilles”), alias Cayetano Santos Godino (1896-1944), qui défraya la chronique dans les années 1900. Enfant disgracieux et battu, il assouvissait sa vengeance en tourmentant les oiseaux, avant de prendre le parti de torturer ses semblables ; il assassina ainsi quatre enfants et commit sept autres tentatives heureusement infructueuse. Ses méthodes allaient de la bastonnade à la strangulation (au moyen d'une ceinture ou d'une ficelle), en passant par la pyromanie – on lui doit également l'incendie de rien moins que sept immeubles de Buenos Aires, dont une gare.
Arrêté, incarcéré à plusieurs reprises, parfois relâché du fait de son jeune âge (il commet son premier meurtre à l'âge de 10 ans, son premier incendie à 12 ans – « j'aime regarder travailler les pompiers, surtout quand ils tombent dans les flammes », confesse-t-il alors), il est finalement condamné à la détention en 1912 (il a 16 ans). D'abord placé en centre de détention pour mineurs, il manque d'assassiner plusieurs de ses camarades d'infortune. Il sera finalement transféré au Pénitencier d'Ushuaïa en 1923. Il s'y signalera par l'assassinat du chat de compagnie de ses codétenus, qui le passeront à tabac en représailles. Mis à l'isolement, il décède dans des circonstances mal éclaircies en 1944.

Comment y aller ?

Le Musée se situe à l'est du centre historique d'Ushuaïa ; vous pouvez vous y rendre à pied tranquillement. Adresse : Yaganes, esquina Gobernador Paz.

Contacts, horaires, informations diverses

Le Musée est ouvert toute l'année. Vous trouverez les horaires et d'autres informations sur le site officiel www.museomaritimo.com.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?