Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 540

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Réserves > Sierra de las Quijadas

Cette fiche n'est pas dans
votre itinéraire – ajoutez-la
Sierra de las Quijadas

dans ce titanesque amphithéâtre tendu de lourdes draperies rouges, que de sporadiques averses transforment en siphon géant, chaque pas est une magistrale leçon de géologie ou de paléontologie – les zoologues devront être patients pour débusquer guanacos et pumas.

Découvrez nos 23 photos prises sur la période 2007-2015

photo en cours de chargement...
fermer
photo 1/23 – La piste de 4km qui sépare le Centre des Visiteurs du point de départ des circuits
photo en cours de chargement...
fermer
photo 2/23 – Le “camping”, au terme de la piste de 4km
photo en cours de chargement...
fermer
photo 3/23 – Un comesebos andino à l'affût, prêt à dévorer votre sandwich
photo en cours de chargement...
fermer
photo 4/23 – Panorama général de la dépression et des farallones
photo en cours de chargement...
fermer
photo 5/23 – Le circuit botanique permet de découvrir différentes espèces de cactacées
+18
fermer
photo 6/23 – Un cactus du genre Tephrocactus
fermer
photo 7/23 – Un bosquet de cactus du genre Echinopsis
fermer
photo 8/23 – Une espèce d'Echinopsis en fleur
fermer
photo 9/23 – Un petit miracle dans le désert...
fermer
photo 10/23 – Le circuit des “Miradores”, au crépuscule
fermer
photo 11/23 – Le vaste amphithéâtre au coucher du soleil
fermer
photo 12/23 – Vue sur les farallones au crépuscule
fermer
photo 13/23 – Le profil d'un sphinx de grès surplombe le circuit des Miradores
fermer
photo 14/23 – Départ du circuit “des Guanacos” : suivez les cairns !
fermer
photo 15/23 – Point culminant du circuit des Guanacos, un balcon sur les farallones
fermer
photo 16/23 – La complexe architecture tellurique aux allures de citadelle
fermer
photo 17/23 – Un guanaco furtif sur les hauteurs, en 2007
fermer
photo 18/23 – Circuit du “Potrero de la Aguada” : descente dans la dépression, en suivant le guide
fermer
photo 19/23 – Une chica, plante emblématique du parc
fermer
photo 20/23 – Œuvre de l'érosion
fermer
photo 21/23 – Le circuit du “Potrero de la Aguada” arrive au pied des farallones
fermer
photo 22/23 – Au pied du mur – le rempart inexpugnable des farallones
fermer
photo 23/23 – Petit rappel d'échelle...
A proximité
Argentine
Cuesta de los Algarrobos
Argentine
La Carolina

Localisation : San LuisArgentine – région Cuyo

Statut : Parc National

Écosystèmes concernés : Monte

Quelques précisions

Le Centre des Visiteurs, situé à l'entrée du parc, propose, outre des sanitaires assez luxueux, un petit musée et une modeste boutique pour vous ravitailler (gâteaux, boissons). Il faut vous enregistrer au bureau des gardes-parcs, attenant. Ceux-ci vous présenteront les quatre circuits qui sont habilités dans le Parc. Attention : depuis le Centre des Visiteurs jusqu'au point de départ de ces quatre circuits, il y a une vilaine piste de 4km en plein cagnard, que les visiteurs effectuent généralement dans leur propre auto. Si vous êtes venus en bus, il faudra trouver une bonne âme pour vous convoyer – ou vous armer de patience, et penser qu'il faudra refaire ça en sens inverse au retour.
Une fois au bout de la piste, dont les dernières centaines de mètres se faufilent entre des falaises rougeoyantes, vous voici dans le vif du sujet : le parking des visiteurs. Un petit préau vous permettra de pique-niquer à l'abri du soleil, mais à la merci d'une armée de piafs colorés qui dévoreront votre sandwich en moins de deux si vous ne le défendez pas vigoureusement... Le départ des quatre circuits se situe encore un peu plus loin (200m), matérialisé par un second parking et un projet de restaurant. Les quatre circuits sont les suivants :
  • circuit botanique : il débute face au futur restaurant, et sillonne entre les touffes d'épineux ; c'est une balade d'une demi-heure, à plat, bien balisée et dotée de pancartes pour découvrir la flore locale.
  • circuit des “Miradores” : à peine plus long, et très facile, il surplombe la grande dépression et offre une vue panoramique sur l'immense amphithéâtre ; privilégiez le coucher du soleil, pour les couleurs et une bonne visibilité. C'est l'affaire d'une heure ou deux si vous êtes du genre contemplatif.
  • circuit du “Potrero de la Aguada” : il permet de descendre dans l'immense dépression, et de la remonter jusqu'au pied des farallones, ce rempart de grès rougeâtre absolument renversant. C'est une rando de plusieurs heures, qui ne peut se faire qu'accompagné d'un guide qu'il vous aura fallu contracter au Centre des Visiteurs – et que vous devrez rémunérer. Ne descendez pas seul, c'est interdit et dangereux ; outre que vous aurez du mal à retrouver le chemin pour remonter, cette dépression est en fait un immense bidet qui se remplit à la moindre averse, et vous emporterait sans rémission.
  • circuit “des Guanacos” : c'est un sentier de 2-3 heures que l'on peut effectuer sans guide, raison pour laquelle vous devrez tout de même signer une décharge préalable au Centre des Visiteurs. Pas de difficulté particulière, même si ça grimpe un peu sèchement par endroits ; le tout, c'est de ne pas perdre de vue les cairns qui jalonnent le circuit. Celui-ci démarre juste derrière le futur restaurant : suivez la piste et ne ratez pas le premier cairn. La clef de ce circuit est le balcon sur les farallones, une vue fantastique sur la mâchoire sanguinolente... Quant aux guanacos, ne les cherchez pas, ils ont déserté le parc depuis plusieurs années.

Comment y aller ?

L'entrée du Parc National est située sur la RN147 reliant San Luis Capital à San Juan Capital, à 8km avant la jonction avec la RN20 (qui s'en va rejoindre la province de Córdoba). Pour y accéder en car, il faut partir de San Luis Capital, direction San Juan, et demander à ce qu'on vous dépose aux Quijadas (il n'y a pas d'arrêt officiel) ; au retour, il faudra faire du pouce quand passent les cars – généralement, le car assurant le service San Juan -› San Luis s'arrêtera pour vous.

Où dormir ?

Il n'existe aucune formule d'hébergement sur le site – il faut donc privilégier le camping (doté d'un barbecue en ciment et d'un modeste sanitaire) qui se situe au cœur du site, donc au terme de la piste de 4km mentionnée plus haut.
Sinon, les hôtels les plus proches sont à San Luis Capital (à 120km par la RN147 au sud), Caucete (en périphérie de San Juan Capital, à 175km par la RN20 au nord-ouest – nous recommandons l'Hôtel Alkázar, qui dispose de chambres austères mais commodes, ainsi que de confortables cabanes) ou Quines (modeste village à 130km par la RN20 au nord-est).

Où et que manger ?

Pas davantage de restaurant dans les parages ; il y a une petite boutique dans le cadre du Centre des Visiteurs qui a ouvert depuis peu à l'entrée du parc ; elle propose sandwichs, boissons, gâteaux ; attention : elle n'est ouverte qu'en journée.
Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?