1
Tombeau d'un arriero dans les Andes... A quelle activité se consacraient les arrieros ?
Au recouvrement des arriérés d'impôt
A la surveillance des arrières d'une armée
Au convoyage de marchandises à dos de mules
A l'évangélisation des tribus andines

– A l'époque coloniale et même très tardivement après l'indépendance, jusqu'au XXè siècle, les communications entre Argentine et Chili, à travers les Andes, s'effectuaient par l'intermédiaire de caravanes de mules, encadrées par un petit groupe d'arrieros, autrement dit des muletiers andins. Du verbe arrear (conduire les bêtes), lui-même tiré de l'interjection « arre ! » employée pour stimuler les bêtes.

Votre progression

/10