Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Provinces > Buenos Aires

Drapeau – Buenos Aires
Buenos Aires

opulence & tradition, tels sont les piliers de cette immense province vouée à l'élevage bovin, à la culture du soja, à la balnéothérapie populaire et au tourisme d'estancias, business lucratifs maquillés sous les dehors rustiques de la vie de gaucho.

Région : PampaArgentine – région Pampa

Population : 13818677 hab. – Superficie : 307571 km²

Capitale (population) : La Plata (681832 hab.)

Climat : climat tempéré à tendance humide, avec des hivers tout de même bien frisquets, et des étés franchement pénibles de moiteur.

Ce que nous avons visité

Trek & Cie.

Planeur à Junínaperçu

H2O

Río de la Plata : le voyageur qui atterrit à Buenos Aires ou Montevideo peut bien se demander pourquoi cet estuaire brunâtre qu'il découvre par le hublot reçoit l'élogieux toponyme de “Fleuve de l'Argent” – nonobstant d'irréfutables considérations historiques, il faut avoir approché ses rives par mauvais temps, lorsque la houle frissonne de scintillants reflets métalliques.

Temples

Basilique de Luján : ses dimensions sont proprement colossales, et son style pourra sembler un rien tapageur et décalé en sol américain, mais il fallait bien ça pour honorer la patronne nationale, Vierge un tantinet capricieuse qui, redoutant le voyage de Santiago del Estero, refusa d'aller plus avant et planta ses pénates à Luján.

Cathédrale de La Plataaperçu

Musées

Temaikèn : vous êtes ressorti très déprimé du zoo de Buenos Aires, après y avoir contemplé panthères toquées et vigognes pelées, au beau milieu des embouteillages de Palermo ? Ne désespérez pas : à bonne distance du centre pollué de la capitale, le Bioparc Temaikèn offre un splendide asile écologique à de nombreuses espèces – comme aux visiteurs.

Musée des transports : de prime abord, cette succession de hangars pleins de courants d'air, avec leurs vitrines branlantes et leurs panonceaux vieillots, n'est pas très excitante ; pourtant, chaque engin que vous y côtoierez est porteur d'épopées héroïques et d'anecdotes truculentes. Une irrépressible invitation au voyage !

Musée Gaucho Ricardo Güiraldes aperçu

Musée Molina Camposaperçu

Musée-atelier Draghiaperçu

Musée Juan Manuel Fangioaperçu

Musée des Sciences Naturelles de La Plataaperçu

Dévotions

Rodrigo, le Poulain de Córdoba : le roi du cuarteto, chanteur précoce, charismatique et carrément beau gosse, avait tout pour plaire ; sauf peut-être son addiction à la Quilmes... Cruelle ironie, c'est à proximité de la fameuse brasserie de bière nationale qu'il rejoignit son alter-ego féminin, Gilda, sur la liste des martyrs de la cumbia.

Réserves

Punta Rasa : cette pointe, qui marque la limite sud-orientale de l'estuaire du Río de la Plata, est aussi rase que son nom l'indique. Rien d'ébouriffant, donc, si ce n'est le vent furibond qui y sévit sans relâche. Les plages sont sous la coupe de nuées de sternes. Mieux vaut troquer votre maillot de bain contre une bonne paire de jumelles.

Villes

San Antonio de Arecoaperçu

Tandilaperçu

La Plataaperçu

Carmen de Patagonesaperçu

Géographie et thématiques culturelles

H2O

Río Paraná : le cours puissant de ce mastodonte drague les rives polychromes du Litoral argentin : la pourpre des Missions, les ocres de Mésopotamie, nénuphars et feuillages du Delta, un soupçon de pollution, et toute cette peinturlure épaisse s'en va badigeonner un estuaire que, curieusement, on s'entête à croire argenté.

Écosystèmes

Mer argentine : cette acception n'est pas sans éveiller de virulentes controverses, car les contours de la souveraineté maritime de l'Argentine prêtent à de nombreux litiges. Mais la faune est heureusement apatride, aussi orques, baleines, manchots, lions et éléphants de mer peuvent-ils s'y entre-tuer en toute tranquillité.

Pampa : c'est évidemment l'écosystème le plus fameux, que l'imaginaire mondial associe immédiatement à l'Argentine. Pourtant, faut-il rappeler que ni les ruminantes ni les gauchos ne sont des espèces autochtones ? Il ne reste guère plus aujourd'hui de l'écosystème original que de rares oasis. La faune, elle, s'est accommodée des villes et des enclos.

Delta et îles du Paraná : le fleuve est une forteresse que la nature a bâtie de flic et de floc pour en préserver la diversité écologique exceptionnelle des activités humaines qui dévorent ses berges. Entre les innombrables îles, des nuées d'oiseaux montent la garde. Mais dans le Delta, l'invasion portègne a déjà commencé...

Zoologie

Otaries (lions, loups et ours de mer) : leur pelage et leur truffe humide inciteraient volontiers aux caresses, mais restons prudents : lorsque, ébrouant sa crinière, le mâle sort de ses gonds pour engueuler sa gueuse, mieux vaut rester à distances! Ces bêtes-là ont des crocs suffisamment affûtés pour scalper un manchot ou gober un bras.

Phoques (éléphants de mer) : un épisode de “Babar à la plage” ne serait pas moins touchant que ces Scènes de la Vie d'un Phoque, dont les heures s'écoulent au rythme effréné d'une succession de siestes, petits sommes, repos, farniente en flux tendu – à peine interrompue par une partie de pêche ou l'attaque sanguinaire de quelques vilaines orques.

Botanique

Caldén : posté en sentinelle aux avants-postes de la Patagonie, tantôt solitaire, tantôt en bataillon serré, cet arbre au profil d'éventail ébouriffé semble quadriller méthodiquement les marches méridionales du monde tempéré avant le grand no tree's land de la steppe. Veille immémoriale dans les fourrés dorés de l'espinal.

Héritages

Tango : tantôt langoureuse, tantôt acrobatique, toujours sensuelle et équivoque, cette danse est née dans les faubourgs du Río de la Plata avant de gagner une renommée internationale – qui cependant biaise injustement l'essence de la culture argentine...

Industrie

Sellerie : si les colonies mennonites du Chaco paraguayen ont su développer une industrie fleurissante au milieu du désert, grâce à une technologie moderne qui ne s'embarrasse pas de dogmes intégristes, d'autres secteurs ont conservé des procédés plus traditionnalistes, à forte valeur ajoutée, telle la sellerie de luxe. En selle Gretel !

Plateríaaperçu

Ornithologie

Skuas (labbes) : cette sale poule jalouse et revancharde éprouve un malin plaisir à terroriser les manchots, dont elle raille les ailes atrophiées ; tournoyant sournoisement au-dessus de leur colonie, elle fond soudain en piqué sur un nid, s'y engouffre brutalement et s'attable pour un quatre-heures gourmet parmi les œufs laissés sans surveillance.

Chajá : son cri pathétique se répand d'un bout à l'autre des vastes “llanos” mésopotamiens, « chajá! chajá! », signalant l'approche d'un prédateur, « chajá! chajá! », plus sûrement photographe que jaguar, « chajá! chajá! », et la grosse poule d'eau pataude et moche s'envole à tire-d'ailes comme une baudruche échappée d'une fête foraine.

Huîtriers : ce limicole possède un bec long et épais qu'il manie avec une rare habileté pour ouvrir les huîtres et autres mollusques bivalves, en faisant levier. Cependant, le gourmet demeure attentif à ce qui l'entoure – ses petits yeux comme chaussés de lunettes bariolées repèrent-ils un danger ? Aussitôt il émet un cri perçant qui suspend les agapes.

Parcours

Panamericana : de raccordements en prolongements, on ne sait plus très bien au final quel est le tracé officiel de cet axe composite qui irrigue toutes les Amériques – mais ce qui est sûr, c'est qu'après une grandiose traversée des Andes l'Argentine en constitue le laborieux épilogue, tandis que la Terre de Feu s'offre légitimement comme bouquet final.

Massifs

Système de Tandiliaaperçu

Système de Ventaniaaperçu

Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?