Recherche en cours

Recherche

Vous avez effectué 0 recherches

Naviguez sur la carte

0%

Vous avez consulté 1 fiches sur 541

Votre itinéraire comporte 0 étape(s)

réinitialiser votre session

Menu > Provinces > Santiago del Estero

Drapeau – Santiago del Estero
Santiago del Estero

vilain petit canard du tourisme argentin, la capitale de la Chacarera comblera votre quête d'authenticité : ici, l'artisanat n'est pas un attrape-touriste, le folklore une mascarade ni la musique une rengaine usée. “Cuando salí de Santiago todo el camino lloré”...

Région : ChacoArgentine – région Chaco

Population : 806374 hab. – Superficie : 136351 km²

Capitale (population) : Santiago del Estero (230424 hab.)

Climat : mieux vaut éviter l'été, particulièrement torride et ponctué d'orages très violents qui transforment les sols asséchés en véritables bourbiers.

Quelques précisions

Les Santiagueños sont très fiers de leur capitale provinciale, qui est la plus ancienne ville d'Argentine, et nous ne voudrions pas les décevoir en omettant d'en parler ici...
Sa fondation connut d'ailleurs de truculents aléas : descendu du Pérou fraichement conquis par Pizarro, Juan Núñez de Prado fonde la Ciudad del Barco (en hommage à sa ville natale, El Barco de Ávila, située en Castille), en 1550. Deux ans plus tard, il doit déplacer la petite cité, car le site n'est pas favorable – ainsi naît, à proximité, celle que l'on nomme la Ciudad del Barco II.
Puis, en 1553, survient Francisco de Aguirre, Capitaine Général du Chili, avec une troupe importante : il s'empare d'El Barco et envoie Núñez de Prado croupir dans une geôle chilienne ; puis il translate à nouveau la cité de El Barco et, pour confirmer son appartenance à la juridiction chilienne, la rebaptise Santiago del Estero, en 1553 – c'est cette date qui fait figure de fondation définitive. Cependant, la fortune de Francisco de Aguirre tourne rapidement, et la population de Santiago del Estero se révolte contre sa tyrannie – il est envoyé en jugement à Lima, capitale du Vice-Royaume, tandis que Núñez de Prado est libéré et retrouve le gouvernement de sa ville.
Ainsi, sur fond de rivalité entre juridictions péruvienne et chilienne, la naissance de Santiago del Estero marque le début d'une colonisation durable de ce qui deviendra l'Argentine, et pour cette raison la ville est communément appelée “Madre de Ciudades” (la Mère des Cités). Précisons cependant que Santiago est la plus ancienne ville argentine... à avoir survécu à sa fondation ; car plusieurs tentatives, infructueuses, l'ont précédée, notamment dans la partie orientale du pays.
Ainsi Sancti Spiritu, première fondation espagnole en Argentine, fondée en 1527 par le fameux Sebastián Caboto (alias Sébastien Cabot) sur la rive droite du Paraná, et qui succomba deux ans plus tard aux attaques indigènes.
Mentionnons également la première fondation de Buenos Aires en 1536, elle-aussi annihilée dans la foulée par les indigènes. Les survivants de ce massacre s'en furent remonter le Paraná en quête d'un nouvel établissement plus sécurisé, et finalement fondèrent la ville d'Asunción, en 1537 – de ce fait, la capitale du Paraguay est la plus ancienne ville de tout le Río de la Plata, n'en déplaise à Santiago del Estero !

Ce que nous avons visité

Héritages

Marcha de los Bombos : plusieurs milliers de tambours défilent à travers la ville, parapampampam, avec mailloches et baguettes, et s'avancent les gauchos à cheval, parapampampam, et vrombissent les motos, braillent les enceintes, parapampampam, chacarera en veux-tu en voilà, avec guitare, bombo et violon – quel ramdam parapampampam !

Réserves

Campo del Cielo : connu depuis des siècles par les peuples natifs du Chaco, ce “Champ du Ciel” est un vaste gisement de météorites, dont la plus grosse atteint les 37 tonnes ! En se jouant des cactus et des sauterelles, chercher les cratères d'impact s'apparente à une véritable chasse aux trésors – les météorites, elles, ont été rassemblées dans le Parc.

Copoaperçu

Géographie et thématiques culturelles

Écosystèmes

Chaco Seco : si l'épithète “impénétrable” lui colle à la peau, ce n'est pas tant en raison des rudes conditions climatiques (avec 45°C en été et peu d'eau, le terme approprié serait plutôt “invivable”) que de la densité des plantes xérophiles qui ont vite fait de coloniser toute ébauche de piste. Il faut être myrmécophage ou Mennonite pour y subsister !

Zoologie

Guazuncho (Daguet gris) : voici la doublure de Bambi pour les scènes tournées en zone torride – notamment Crocodile Bambi et le mythique corps-à-corps avec les yacares (plusieurs doublures y ont laissé des poils). A la ville, ce gracieux cervidé est plutôt farouche, et ne se départit jamais du précieux anonymat d'une paire de lunettes fumées...

Industrie

Cotonaperçu

Ornithologie

Chiricote & Ipacaá : du barouf cacophonique qu'émet une bande de chiricotes survoltés, mêlé des couinements lugubres de leurs cousins les ipacaá, émane une polyrythmie troublante, étrangement décalée et pourtant synchrone, techno minimaliste lancinante ou partition futuriste qu'un Ligeti n'eut pas reniée. Hypnotique !

Chajá : son cri pathétique se répand d'un bout à l'autre des vastes “llanos” mésopotamiens, « chajá! chajá! », signalant l'approche d'un prédateur, « chajá! chajá! », plus sûrement photographe que jaguar, « chajá! chajá! », et la grosse poule d'eau pataude et moche s'envole à tire-d'ailes comme une baudruche échappée d'une fête foraine.

Parcours

Panamericana : de raccordements en prolongements, on ne sait plus très bien au final quel est le tracé officiel de cet axe composite qui irrigue toutes les Amériques – mais ce qui est sûr, c'est qu'après une grandiose traversée des Andes l'Argentine en constitue le laborieux épilogue, tandis que la Terre de Feu s'offre légitimement comme bouquet final.

Carnets associés

Les fiches thématiques sans ancrage local particulier ne sont pas épinglées sur la carte.

LÉGENDE
ProvincesConfins
CarnetsRéserves
HéritagesDévotions
ArchéologieMassifs
ValléesÉcosystèmes
BotaniqueZoologie
OrnithologiePasos
CuestasH2O
GastronomieTemples
MinesIndustrie
Trek & Cie.Parcours
MuséesThermes
VillesPhotos
bientôt disponible

Une question ? Une remarque ? Une erreur à signaler ? Écrivez-nous :

Envoyer

Vous pouvez aussi nous retrouver sur les forums et réseaux suivants :

FacebookGoogle+Le RoutardVoyage ForumFrench Planète

Au fait : qui sommes-nous?